Ecoutez Radio Sputnik
    Wikileaks founder Julian Assange

    «Sauf révolution, il sera jamais libre»: le Net indigné par l’arrestation d’Assange

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres (46)
    6240

    De multiples publications ont fleuri sur les réseaux sociaux suite à l’arrestation du fondateur de WikiLeaks à l’ambassade d’Équateur à Londres survenue ce jeudi 11 avril. La majorité des internautes se sont montré affectés par l’arrestation de Julian Assange. Certains ont même confié qu’un tel événement leur avait donné «froid dans le dos».

    «Je suis dévasté», Assange «doit être protégé» et «libéré», «quelle honte», tels ont été les commentaires des utilisateurs des réseaux sociaux après l'annonce de l'arrestation à Londres de Julian Assange.

    ​​Sur Twitter, certains ont estimé que l'Union européenne devrait intervenir pour «faire face aux pression des États-Unis».

    ​D'autres ont déclaré que la France devait «accorder l'asile» au fondateur de WikiLeaks, ajoutant qu'ils avaient honte de leur pays.

    ​Un des utilisateurs de Twitter a même confié que, «sans révolution», le fondateur de WikiLeaks ne retrouvera pas sa liberté.

    ​Par ailleurs, des internautes ont pointé du doigt la dégradation de l'apparence physique d'Assange après des années passées à l'ambassade à Londres.

    ​Enfin, quelques internautes ont salué l'arrestation de Julian Assange.

    ​Le fondateur du site lanceur d'alertes WikiLeaks, Julian Assange, a été arrêté ce jeudi 11 avril par la police britannique à l'ambassade d'Équateur à Londres. Il a été livré dans la journée à la Cour des magistrats de Westminster.

    S'il est extradé vers les États-Unis, Julian Assange pourrait être condamné à la peine de mort pour la publication de documents secrets, estiment certains experts. Toutefois, selon le ministère de la Justice des États-Unis, il n'encourt que jusqu'à 5 ans de prison.

    Le Président équatorien, Lenin Moreno, a déclaré que Londres lui a garanti qu'il ne sera pas extradé vers les États-Unis où il peut être exposé à la tortures, voire même être condamné à la peine capitale.

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres (46)

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    réaction du Net, arrestation, Julian Assange, France, États-Unis, Londres, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik