Ecoutez Radio Sputnik
    La Station spatiale internationale

    «Que la vie existe autre part, j'y crois», déclare le cosmonaute russe Guennadi Padalka

    © Photo. NASA/Roscosmos
    International
    URL courte
    6111

    «Que nous ne sommes pas les seuls dans l'Univers, je veux bien y croire», mais «personne n'a jamais frappé chez nous de l'extérieur», a déclaré le cosmonaute russe Guennadi Padalka lors d'une soirée au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris à l'occasion de la Journée internationale du vol spatial habité.

    Aucun représentant d'une civilisation extraterrestre n'a «jamais frappé» à la porte de la Station spatiale internationale (ISS), mais il se pourrait que l'homme ne soit pas seul dans l'Univers, a déclaré le cosmonaute russe Guennadi Padalka, prenant la parole au Centre de Russie pour la science et la culture à Paris.

    «Oui, les exoplanètes existent et celles qui ressemblent à la Terre sont sans doute assez nombreuses. Certains [évoquant les civilisations extraterrestres, ndlr] se réfèrent à nous, astronautes, mais personne n'a jamais vu [de vie extraterrestre, ndlr]. Personne n'a jamais frappé chez nous de l'extérieur», a-t-il dit.

    «Tous les phénomènes particuliers ont probablement une origine terrestre», a-t-il indiqué. Avant d'ajouter:

    «Mais que la vie existe autre part, j'y crois. […] Que nous ne sommes pas les seuls dans l'Univers, je veux bien y croire.»

    Le Centre de Russie pour la science et la culture à Paris a organisé jeudi 11 avril une soirée avec la participation de Guennadi Padalka. Le cosmonaute russe, qui détient le record de longévité dans l'espace, a évoqué la vie à bord de l'ISS. Il a montré aux participants des photos et des vidéos qu'il a réalisées pendant ses vols. Il a raconté comment ils fêtaient les anniversaires et ce qui se passait dans l'organisme au retour de l'espace, après une période passée en apesanteur.

    Dans sa résolution du 7 avril 2011, l'Assemblée générale a déclaré le 12 avril comme la Journée internationale du vol spatial habité, en l'honneur du 50e anniversaire du vol du premier homme dans l'espace, Youri Gagarine, et de «la remarquable histoire de la présence humaine dans l'espace».

    Lire aussi:

    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    La recherche porno la plus effectuée en France provoque une polémique raciste
    Sibeth Ndiaye oppose les homards de François de Rugy aux kébabs des Français et se fait railler sur le Net
    Tags:
    vol spatial habité, apesanteur, anniversaire, espace, record, cosmonaute, culture, science, soirée, civilisation, ISS, Journée internationale du vol spatial habité, Assemblée générale des Nations unies, Guénnadi Padalka, Youri Gagarine, Paris
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik