International
URL courte
4262
S'abonner

Prétendre que Julian Assange puisse être lié à la Russie relève de la théorie du complot, a déclaré le porte-parole de la présidence russe Dmitri Peskov.

Les allégations selon lesquelles le fondateur du projet WikiLeaks, Julian Assange, avait des liens avec la Russie relèvent de la théorie du complot, a déclaré vendredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les médias locaux.

«Cela appartient à la dimension du complot», a répondu l’officiel à la question de savoir si M.Assange pourrait témoigner contre la Fédération de Russie.

«C’est une source d’information indépendante qui est soumise à des persécutions. De notre point de vue, cela ne correspond pas aux idéaux de liberté de la presse», a-t-il fait valoir.

Réfugié depuis 2012 à l'ambassade équatorienne à Londres, l’Australien Julian Assange a fini par être arrêté jeudi 11 avril en vertu d'une demande d'extradition américaine pour «piratage informatique» et d'un mandat délivré par la justice britannique pour non présentation au tribunal.

Après l’arrestation de M.Assange, M.Peskov avait espéré que les droits de l’intéressé seraient dûment respectés. Dans le même temps, il a laissé sans réponse une question concernant la possibilité d’accorder l’asile au fondateur de WikiLeaks.

Pour leur part, les autorités équatoriennes ont affirmé que M.Assange maintenait des liens avec des «hackers russes» résidant dans le pays latino-américain.

Lire aussi:

Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Deux bus attaqués par une trentaine de délinquants près de Conflans après la mort d’un homme abattu par la police
Tags:
piratage, persécutions, liberté de la presse, asile, théories du complot, WikiLeaks, Kremlin, Dmitri Peskov, Julian Assange, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook