Ecoutez Radio Sputnik
    Julian Assange, le 11 avril 2019

    «Il était dans un état paranoïaque»: un journaliste argentin se souvient d’Assange

    © REUTERS / Peter Nicholls
    International
    URL courte
    20926
    S'abonner

    «Une dent cassée, un bras paralysée»: Santiago O’Donnell, qui a obtenu plusieurs entretiens avec Julian Assange, a confié au micro de Sputnik ce qu’il pensait de l’état physique du fondateur de WikiLeaks, apparu fatigué lors de son arrestation après sept années passées à l’ambassade d’Équateur et du futur qui l’attendrait.

    Le journaliste argentin Santiago O'Donnell, auteur des ouvrages«Argenleaks: les données de WikiLeaks sur l'Argentine de A à Z» et «PolitiLeaks: tout ce que la politique argentine voulait dissimuler» a confié au micro de Sputnik le sort potentiel qui attendrait Julian Assange. Le journaliste, qui avait plusieurs fois interrogé le fondateur de Wikileaks, a aussi évoqué l'état physique de fondateur de Wikileaks qui est apparu fatigué lors de son arrestation.

    «D'un côté, c'est une douleur physique très forte, un résultat d'absence de soins médicaux. Il a une dent cassée, un bras pratiquement paralysé. Il y a une grande pression psychologique. Il a passé beaucoup d'années enfermé, sans accès à un air frais et à la lumière du soleil. Ensuite, ses propriétaires se sont transformés en geôliers et ont rendu sa vie insupportable pendant presqu'un an. Quand je l'ai vu, il était dans un état paranoïaque. C'est la personne la plus persécutée dans le monde».

    Santiago O'Donnell estime que Julian Assange continuera à se battre malgré de son arrestation: «Les États-Unis ont déjà demandé son extradition. […] Comme je connais Assange, je pense qu'il se prépare à lutter au Royaume-Uni parce qu'il préfère être jugé là et non pas aux États-Unis. Il va forcer l'État américain à présenter ses preuves. Il déchaînera de grands débats au niveau international sur la question d'être journaliste et jusqu'à quel point le gouvernement peut incriminer la publication de fuites».

    Le journaliste affirme que le fondateur de Wikileaks s'était montré courageux en diffusant des documents classifiés au détriment de ses propres intérêts. Il a ainsi fait face au Pentagone, à la CIA (Central Intelligence Agency), tout en détruisant ses liens avec la Russie, la Chine et l'Union européenne.

    M.O'Donnelle a conclu que si Assange échoue, une nouvelle bataille sera déclenchée aux États-Unis.

    Tags:
    douleur, persécutions, pressions, extradition, journalistes, état de santé, Union européenne (UE), CIA, Pentagone, WikiLeaks, Julian Assange, Chine, Russie, Argentine, États-Unis, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik