International
URL courte
4261
S'abonner

La Russie s’attend à ce que le Soudan retrouve bientôt la paix, récemment secoué par un renversement du pouvoir, a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères russes lors d’une rencontre avec l’ambassadeur du Soudan en Russie. Ce dernier a assuré que les relations cordiales entre les pays resteront les mêmes malgré le changement de pouvoir.

Moscou espère que la situation au Soudan se stabilisera prochainement, a affirmé le vice-ministre des Affaires étrangères russes, Mikhaïl Bogdanov, au cours d'une rencontre avec l'ambassadeur du Soudan en Russie Nadir Babiker.

«Au cours de la rencontre, on a abordé les derniers événements au Soudan. L'ambassadeur du Soudan a souligné que le changement de pouvoir n'influencerait pas la politique étrangère du Soudan visant à renforcer les relations amicales et la coopération sur plusieurs niveaux avec la Russie», annonce le ministère des Affaires étrangères russes.

La Russie a confirmé son principe universel de lnon-ingérence dans les affaires intérieures des états souverains et a exprimé l'espoir d'une stabilisation de la situation interne pour atteindre l'équilibre, selon le ministère.

Depuis plusieurs mois, le Soudan est secoué par des manifestations. Déclenchées le 19 décembre à la suite de la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, elles se sont rapidement transformées en un mouvement de contestation contre le Président d'Omar el-Béchir, à la tête du pays depuis 1989.

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été destitué et arrêté le 11 avril. Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a confirmé la dissolution du gouvernement et a annoncé la mise en place d'un conseil militaire voué à diriger le pays pendant deux ans. Selon ces annonces, la période de transition sera suivie par des «élections libres et équitables».

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
Ahmed Awad Ibn Auf, changement de régimes, renversement, coup d'Etat, relations, soutien, ambassadeur, ministère russe des Affaires étrangères, Omar el-Béchir, Mikhaïl Bogdanov, Moscou, Russie, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook