Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Hillary, qui aurait voulu tuer Assange à l'aide d'un drone, ironise sur son extradition

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    Arrestation de Julian Assange à Londres (37)
    7615132

    Hillary Clinton, qui aurait à l’époque proposé de faire taire Julian Assange à l’aide d’un drone, a trouvé ironique la volonté de l’administration Trump de traduire le fondateur de WikiLeaks en justice.

    L’ex-candidate démocrate à la présidentielle américaine Hillary Clinton a jugé ironique la détermination de Washington à obtenir l’extradition de Julian Assange, dont le projet WikiLeaks avait, en 2016, diffusé des messages piratés de son directeur de campagne John Podesta:

    «Je crois qu’il y a une pointe d’ironie dans le fait qu’il est peut-être l’unique étranger bienvenu aux États-Unis sous cette administration», a déclaré l’ancienne secrétaire d’État, citée par AP.

    Pourtant, elle a souligné que le fondateur de WikiLeaks «devait répondre pour ce qu’il a fait».

    Ces déclarations sont à l’opposé de l’idée, évoquée par Mme Clinton à l’époque où elle dirigeait le département d’État, de réduire M.Assange au silence à l’aide d’un drone, selon l’un des documents révélés par WikiLeaks:

    Réfugié depuis 2012 à l’ambassade d’Équateur à Londres, Julian Assange a fini par être arrêté le 11 avril en vertu d’une demande d’extradition américaine pour «piratage informatique» et d’un mandat délivré par la justice britannique pour non présentation au tribunal.

    Suite à son arrestation, le vice-Président américain Mike Pence a promis de traduire l’Australien en justice pour «diffusion d’informations classifiées par les États-Unis».

    Dossier:
    Arrestation de Julian Assange à Londres (37)

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    extradition, drone, Département d'Etat des Etats-Unis, WikiLeaks, John Podesta, Julian Assange, Hillary Clinton, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik