International
URL courte
101
S'abonner

Dans un contexte de tensions suite au changement du pouvoir au Soudan, le chef du service de renseignement soudanais a démissioné, indique la télévision soudanaise.

Le patron du puissant service de renseignement soudanais NISS, Salah Gosh, qui a dirigé la répression du mouvement de contestation ces derniers mois, a démissionné, a annoncé samedi le conseil militaire au pouvoir depuis le renversement d'Omar el-Béchir.

«Le chef du conseil militaire de transition, Abdel Fattah Bourhan, a accepté» cette démission, a indiqué le conseil dans un communiqué, cité par l'AFP. 

Le Président soudanais Omar el-Béchir a été destitué et arrêté le 11 avril. Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a confirmé la dissolution du gouvernement et a annoncé la mise en place d'un conseil militaire voué à diriger le pays pendant deux ans. Selon ces annonces, la période de transition sera suivie par des «élections libres et équitables».

M.Ibn Ouf, chef du conseil militaire de transition du Soudan, a annoncé le 12 avril sa démission, et le nom de son successeur, le général Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane.

Lire aussi:

Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Cette escroquerie leur permet de voler près de 190.000 euros à Cdiscount
Tags:
changement de régimes, renversement, annonce, démission, Salah Gosh, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook