International
URL courte
9174
S'abonner

Des coups de feu ont été entendus ce samedi 13 avril dans le centre de Londres, d'après les médias. Selon l'ambassade d'Ukraine, la police a ouvert le feu après qu'un homme a intentionnellement heurté la voiture de l'ambassadeur ukrainien. Il ne s'agit pas d'une attaque terroriste, indique Scotland Yard.

Une fusillade a éclaté ce samedi 13 avril près des ambassades d'Ukraine et du Cameroun, au centre de la capitale britannique, a annoncé le journal Daily Star. ​La police a établi un périmètre de sécurité dans le quartier de Holland Park.

​Selon des témoins oculaires, cités par Daily Star, au moins dix coups de feu auraient été tirés depuis un véhicule, la police aurait riposté.

D'après l'ambassade d'Ukraine, les tirs n'ont pas été tirés depuis un véhicule. La police a ouvert le feu pour arrêter un conducteur qui avait délibérément heurté la voiture de l'ambassadeur ukrainien garée à proximité.

La police a été alertée vers 08h30, précise Scotland Yard.

Selon le communiqué publié par l'ambassade d'Ukraine, la voiture de l'assaillant a été bloquée par la police et l'homme interpellé.

«Aucun membre du personnel de l'ambassade n'a été blessé. La police enquête sur l'identité du suspect et sur le motif de son attaque», a ajouté l'ambassade.

D'après un porte-parole de la Metropolitan police cité par The Evening Standard, il n'y a pas eu de blessés et l'incident était clos à 14h40.

Il ne s'agit pas d'une attaque terroriste, indique le Scotland Yard.

Lire aussi:

Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
«Un scandale absolu»: Jean-Michel Aulas en colère face au foot français à l’arrêt
Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Tags:
police, ambassade, tirs, Scotland Yard, Daily Star, Metropolitan Police, The Telegraph, The Evening Standard, Londres, Cameroun, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook