International
URL courte
0 40
S'abonner

Des coups de feu ont été entendus ce samedi 13 avril près du ministère soudanais de la Défense à Khartoum. Selon l'agence Reuters, qui cite des témoins, il s’agissait de tirs de joie mené par des membres des Forces de soutien rapide (RSF) du gouvernement soudanais.

Les coups de feu qui ont retenti ce samedi 13 avril près du ministère soudanais de la Défense dans la capitale Khartoum se sont révélés être des tirs de célébration, a annoncé l'agence Reuters citant des témoins.

D'après Reuters, des membres des Forces de soutien rapide (RSF) du gouvernement soudanais ont tiré en l'air pour célébrer la nomination de leur commandant, Mohamed Hamdan Dagalo, surnommé Hemeti, au poste de chef adjoint du conseil militaire de transition, au pouvoir au Soudan depuis la destitution et l'arrestation le 11 avril du président Omar Al-Béchir.

Le ministre de la Défense, Ahmed Awad Ibn Auf, a déclaré que la période de transition de deux ans sera suivie par des «élections libres et équitables».

Abdel Fattah al-Burhan Abdelrahmane, qui a succédé vendredi au ministre de la Défense, a annoncé le 13 avril la levée du couvre-feu, la libération de tous les manifestants arrêtés ces dernières semaines et promis d'«éliminer les racines» du pouvoir d'Omar el-Béchir.

Lire aussi:

Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Le ministère de la Santé confirme plus de 45.000 contaminations en 24h
L’Élysée dénonce les propos «inacceptables» d'Erdogan contre Macron
Un Toulousain diffuse la photo du professeur décapité et finit derrière les barreaux
Tags:
tirs, Forces de soutien rapide (RSF) soudanaises, ministère soudanais de la Défense, Mohamed Hamdan Dagalo, Khartoum, Soudan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook