International
URL courte
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (94)
6163
S'abonner

Les partisans de Julian Assange, arrêté le 11 avril à Londres, se sont rassemblés le 14 avril devant la prison de Belmarsh où le fondateur de WikiLeaks est incarcéré dans l’attente d’un jugement.

Une manifestation des partisans de Julian Assange, fondateur du site lanceur d’alerte WikiLeaks, se déroule ce dimanche 14 avril près de la prison de haute sécurité londonienne de Belmarsh, surnommée «Guantanamo britannique».

L’agence Bloomberg avait annoncé le 12 avril que M.Assange avait été placé en détention dans cette prison située dans le sud-est de Londres, se référant à Vaughan Smith, un ami de l'Australien. 

Réfugié depuis 2012 à l'ambassade d'Équateur à Londres, Julian Assange a fini par être arrêté le 11 avril par la police britannique. Le même jour, il a été reconnu coupable d'avoir violé les conditions de sa liberté provisoire [des charges qui remontent à 2012] par le tribunal de Westminster à Londres. Il peut être condamné à 12 mois de prison par la Crown Court, une instance pénale britannique. Il risque aussi d'être extradé vers les États-Unis, où il est accusé de «complot de piratage informatique», d'après le ministère américain de la Justice.

Suite à l'arrestation de l'Australien, Donald Trump a affirmé ne rien savoir de WikiLeaks. Pourtant, lors de sa campagne présidentielle en 2016, M.Trump avait lancé qu'il «adorait WikiLeaks» après la diffusion des messages piratés de John Podesta, directeur de l'équipe de campagne de sa rivale démocrate Hillary Clinton.

Dossier:
Arrestation de Julian Assange à Londres, 2019 (94)

Lire aussi:

Les talibans annoncent un nouveau crash, cette fois d'un hélicoptère, dans le sud-est de l'Afghanistan
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
«Ce qui s’est passé en Algérie est pire que la Shoah»: un historien algérien réagit aux déclarations de Macron
Crash en Afghanistan: l’avion pourrait appartenir à l'Armée de l'air US - vidéo
Tags:
manifestation, prison de Belmarsh, Julian Assange, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik