Ecoutez Radio Sputnik
    Colectivos, milices pro-gouvernementales vénézuéliennes

    Les milices bolivariennes deviennent une partie des Forces armées du Venezuela

    © AP Photo / Rodrigo Abd
    International
    URL courte
    4592

    Le Président vénézuélien Maduro a annoncé sa décision de modifier la législation pour accorder un statut officiel aux milices créées par Hugo Chavez, lesquelles feront désormais parties des Forces armées du pays.

    Les «colectivos», milices bolivariennes du Venezuela, seront intégrées aux Forces armées vénézuéliennes, a annoncé ce dimanche 14 avril le Président Nicolas Maduro dont l’allocution a été diffusée sur Twitter.

    «Le commandant Chavez a toujours rêvé de milices grandes et puissantes. À présent, elles auront un statut constitutionnel en tant que partie des Forces armées du pays», a indiqué M.Maduro.

    ​Selon lui, cela implique une modification de la législation en vigueur au Venezuela.

    Le Président a confirmé que les milices, créées par Hugo Chavez en 2008, compteraient 3 millions de volontaires d’ici la fin 2019 et opéreraient sur l’ensemble du territoire du Venezuela.

    À l’heure actuelle, les effectifs des «colectivos» se chiffrent à 2,1 millions de personnes.

    Le bras de fer se poursuit au Venezuela entre le Président, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition, Juan Guaido. En effet, ce dernier s’ést autoproclamé le 23 janvier «Président en exercice» du pays, prêtant serment dans la rue au lendemain de son renvoi du poste de président de l'Assemblée nationale sur décision de la Cour suprême.

    Plus d'une cinquantaine de pays, les États-Unis en tête, l'ont reconnu comme chef d'État légitime. Le Président réélu, Nicolas Maduro, a, quant à lui, dénoncé une tentative de coup d'État orchestrée par l'opposition avec le soutien de Washington. La Russie, la Chine, la Turquie et plusieurs autres pays ont apporté leur soutien à Nicolas Maduro en tant que Président légitime.

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    Tags:
    milice, Forces armées vénézuéliennes, Nicolas Maduro, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik