Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    Kim Jong-un ne rencontrera à nouveau Trump qu'à une seule condition

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    8270
    S'abonner

    Le dirigeant nord-coréen acceptera une nouvelle rencontre avec le Président américain au sujet de la dénucléarisation de la péninsule uniquement si celui-ci accepte d'alléger les sanctions pesant sur son pays.

    Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, a déclaré qu'il était prêt à rencontrer de nouveau le Président américain, mais sous certaines conditions, a annoncé l'agence de presse officielle KCNA, citée par Chine Nouvelle.

    «Si les États-Unis adoptent une attitude correcte et se présentent au troisième sommet avec une certaine méthodologie qui puisse être partagée avec nous, nous pourrons envisager de tenir un nouveau [cycle de, ndlr] discussions», a expliqué Kim Jong-un.

    Dans son discours, le 12 avril, à la première session de la 14e Assemblée populaire suprême (APS), le parlement nord-coréen, il a affirmé que les États-Unis n'avaient pensé qu'à leurs propres intérêts au cours du second sommet, lequel s'est tenu fin février à Hanoï.

    «Il est nécessaire pour les deux parties de ne pas présenter de demandes unilatérales, mais de trouver une solution constructive pour répondre aux intérêts de l'une et de l'autre», a-t-il souligné, selon l'agence.

    Kim Jong-un semble ainsi réaffirmer indirectement qu'il compte associer le démantèlement de son arsenal nucléaire à la levée des sanctions internationales instaurées contre son pays.

    Les États-Unis ont estimé possible une troisième rencontre bilatérale, mais le second sommet «n'est pas engageant», a affirmé Kim Jong-un, d'après Chine Nouvelle.

    Le sommet de fin février à Hanoï n'a abouti à aucun accord et Donald Trump a affirmé que les divergences avec la Corée du Nord avaient porté sur la levée des sanctions.

    Le premier sommet américano-nord-coréen s'est déroulé le 12 juin 2018 à Singapour. Donald Trump et Kim Jong-un y ont signé un document par lequel Washington s'engageait à donner des garanties de sécurité à la Corée du Nord et Pyongyang réaffirmait son attachement à une «dénucléarisation complète de la péninsule coréenne».

    Tags:
    garanties, démantèlement, arsenal nucléaire, sanctions économiques, dénucléarisation, conditions, discours, intérêts nationaux, sécurité, Xinhua, KCNA, Donald Trump, Kim Jong-un, Hanoï, Péninsule de Corée, Pyongyang, Singapour, Washington, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik