Ecoutez Radio Sputnik
    Kim Jong-un

    Dénucléarisation: dans quel but la Corée du Nord étale-t-elle ses nouveaux armements?

    © REUTERS / KCNA
    International
    URL courte
    3170

    L’annonce du tir d'essai d'une nouvelle «arme tactique guidée», supervisé personnellement par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, pourrait être un message adressé aux États-Unis pour montrer le mécontentement de Pyongyang face à l'enlisement des négociations sur la dénucléarisation. Un politologue sud-coréen a fait part à Sputnik de ses idées.

    Tout d'abord, il faut comprendre de quelle arme il s'agit exactement. Elle est décrite comme une nouvelle arme tactique guidée et possédant «une puissante ogive et un système particulier de guidage en vol, testé lors de tirs d'essai sur plusieurs cibles», a déclaré à Sputnik Kim Dong-yup, professeur à l'Institut d'étude de l'Extrême-Orient auprès de l'université Kyungnam, commentant le tir d'essai réalisé mercredi en Corée du Nord.

    «De toute évidence, ce sont de nouveaux missiles de croisière. […] La description donnée permet de supposer que cette arme tactique guidée peut être dirigée sur des cibles terrestres, maritimes et aériennes et être tirée, par conséquent, depuis la terre, la mer et l'air. Aussi, est-il possible que ce ne soit tout simplement pas un missile de croisière ordinaire sol-sol, air-air ou mer-sol, mais un missile de croisière de courte portée très précis pouvant avoir des variantes sol-air, air-mer, mer-mer, etc.», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence qui travaillait auparavant dans l'armée sud-coréenne.

    Et d'ajouter que la phrase sur «un système particulier de guidage en vol et une puissante ogive» témoignait sans doute de différentes trajectoires du vol de divers types de missiles en fonction de l'endroit où se trouvent la rampe de lancement et la cible, ainsi que des différences de masse de l'ogive.

    «À signaler que si la "nouvelle arme tactique guidée", annoncée aujourd'hui par la Corée du Nord, est un missile de croisière, cela n'a rien à voir avec les sanctions. Parce que les actuelles sanctions des Nations unies visent les missiles balistiques», a rappelé l'expert.

    Selon ce dernier, la plupart des analystes estimeraient que Pyongyang a annoncé ouvertement la tenue de ces tirs d'essai à ce moment précis pour manifester l'inflexibilité de la Corée du Nord face aux sanctions.

    «Il y a évidemment là ce motif également, mais je pense personnellement que c'est aussi un important signal intérieur, destiné notamment à la population et à l'armée [de Corée du Nord, ndlr]», a détaillé le Sud-Coréen.

    D'après celui-ci, cela pourrait, par contre, signifier la disposition de Pyongyang à la dénucléarisation et sa volonté de se doter de forces de dissuasion, nécessaires pour l'autodéfense minimum par un renforcement sélectif des armements conventionnels quand il n'y aura plus d'arme nucléaire.

    «Telle est la réforme militaire spécifique de la Corée du Nord et ses innovations en matière de défense. Je ne sais pas si ce sont davantage mes propres souhaits ou une analyse de la situation, mais, à mon avis, la Corée du Nord agit de manière très raisonnable», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

    Les exercices Vigilant Ace
    © AP Photo / Senior Airman Colby L. Hardin/U.S. Air Force

    Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a assisté mercredi 17 avril au test d'une nouvelle arme tactique, a annoncé jeudi, dans un communiqué, l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA), sans préciser s'il s'agissait d'un missile ou d'une autre catégorie d'armement. Selon ce document, cet essai a permis de vérifier le fonctionnement du «système particulier de guidage en vol et le chargement d'une puissante ogive».

    Les observateurs constatent que l'utilisation par KCNA du terme «tactique» suggère que ces essais n'ont impliqué aucun missile balistique de longue portée ni aucun dispositif nucléaire.

    Lire aussi:

    L'Iran a abattu un drone espion américain près du détroit d’Ormuz
    L’Iran déclare avoir envoyé un «message clair» aux USA en abattant leur drone
    Deux ministres français épinglés pour fake news en moins de 24 heures
    Tags:
    force de dissuasion, cibles, armes nucléaires, armes conventionnelles, ogives nucléaires, tir d'essai, missiles de croisière, armements, ONU, Sputnik, KCNA, Kim Dong-yup, Kim Jong-un, États-Unis, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik