Ecoutez Radio Sputnik
    Le pont de Crimée en chantier dans le détroit de Kertch

    «Pas un pays en guerre»: comment donner aux Français «la véritable image de la Crimée»?

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    International
    URL courte
    Par
    3250
    S'abonner

    Il est important de «montrer quelle est la réelle situation de la Crimée, que ce n’est pas un pays en guerre contrairement à ce que les gens imaginent», a déclaré à Sputnik l'écrivain et polémiste français Julien Rochedy, dans le cadre du forum économique international de Yalta.

    L'écrivain et polémiste français Julien Rochedy, frontiste de 2006 à 2014, a parlé à Sputnik en marge du forum économique international de Yalta de l'importance de donner aux Français plus d'informations sur la Crimée.

    Il estime ainsi qu'il faut utiliser davantage les réseaux sociaux afin de «montrer quelle est la réelle situation de la Crimée, que ce n'est pas un pays en guerre contrairement à ce que les gens imaginent».

    Il est notamment nécessaire de montrer les avantages de la Crimée, comme «la mer magnifique, les plages, tout l'aspect culturel qui est très fort».

    C'est-à-dire «la véritable image de la Crimée, qui est une terre très belle, dans laquelle il y a un potentiel touristique et culturel», a-t-il poursuivi.

    «Tous ces aspects qui ont été passés sous silence et que l'on a totalement oublié depuis cette fameuse crise, sont les choses qui mériteraient d'être mises en valeur», a souligné M.Rochedy.

    Ce dernier propose donc de faire passer ces informations via les moyens qu'offre Internet. Il est cependant d'avis qu'il vaut mieux qu'elles soient transmises par les Européens et notamment les Français, car «parfois les messages qui viennent des pays ne passent pas les frontières».

    «Si vous avez des gens qui utilisent les réseaux sociaux en Crimée ou ailleurs en Russie, et qui partagent les informations, il y a peu de chances que ces informations soient reprises par les Européens», a-t-il regretté.

    Ainsi, Julien Rochedy a déjà conseillé à ses amis de venir en Crimée et compte le «diffuser encore plus» en rentrant en France.

    «La Crimée a de longues relations avec la France historiquement et je trouve dommage d'avoir rompu ces relations à cause de la crise ukrainienne de 2014», a-t-il conclu.

    Le 5e Forum économique international de Yalta «Monde. Russie. Crimée. Nouvelle réalité mondiale» se tient du 17 au 20 avril 2019. Plus de 3.000 participants issus d'une centaine de pays différents sont venus assister à cet événement considéré comme l'un des plus importants forums économiques organisés en Russie. Les invités discutent du développement de la péninsule et de la Russie, de la lutte contre les sanctions et de la formation d'une nouvelle politique économique.

    Étant russe depuis 1783, la Crimée a été transférée pour des raisons administratives en 1954 par Nikita Kroutchev, alors dirigeant de l'Union soviétique, à la République socialiste d'Ukraine. En 2014, les habitants de cette péninsule ont exprimé par référendum leur choix de quitter l'Ukraine pour réintégrer la Russie.

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Une mère tente d’étrangler la principale d’un collège dans le Val-de-Marne
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    La Turquie évoque une fermeture de la base d'Incirlik en réponse aux sanctions US contre les S-400
    Tags:
    rattachement de la Crimée, Forum économique international de Yalta 2019, Crimée, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik