Ecoutez Radio Sputnik
    Tripoli

    L’armée de Haftar a lancé la deuxième offensive contre Tripoli

    © AFP 2019 Mahmud Turkia
    International
    URL courte
    1174

    Le maréchal Khalifa Haftar de l'Armée nationale libyenne (ANL) a annoncé le début de la deuxième phase de l'attaque contre Tripoli, a relaté le quotidien libyen Al-Wasat, citant la déclaration du porte-parole de l'ANL.

    Le porte-parole de l'Armée nationale libyenne, Ahmed al-Mesmari, a déclaré que l'ANL avait lancé la deuxième phase de l'offensive contre Tripoli. Cité par le quotidien libyen Al-Wasat, il a également expliqué que suite à la fin de première phase, l'ANL aura recours à des forces d'infanterie.

    Ahmed al-Mesmari a en outre affirmé que «l'ANL a assuré la sécurité des territoires et déterminé les positions principales et secondaires du GNA» (Gouvernement d'union nationale).

    Le maréchal Khalifa Haftar de l'Armée nationale libyenne a ordonné le 4 avril à ses troupes de lancer une attaque contre Tripoli afin de libérer la ville «des terroristes».

    Le 20 avril, les forces loyales au gouvernement d'union nationale ont annoncé avoir lancé une contre-attaque contre celles du maréchal Khalifa Haftar au sud de Tripoli, où les combats ont redoublé d'intensité.

    La Libye est plongée dans le chaos depuis le renversement du gouvernement et le meurtre de Mouammar Kadhafi en 2011. Le pays est divisé entre plusieurs entités rivales, avec notamment la présence à Tripoli du Gouvernement d'union nationale de Fayez el-Sarraj, soutenu par l'Onu et l'UE, et dans l'est, d'un parlement élu par le peuple et appuyé par l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    armée, offense, gouvernement libyen d'union nationale (GNA), Armée nationale libyenne (ANL), Khalifa Haftar, Tripoli (Liban), Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik