Ecoutez Radio Sputnik
    L'église Saint-Sébastien endommagée par l'explosion à Negombo, au nord de Colombo

    L’un des kamikazes présumé des attaques au Sri Lanka filmé juste avant l’explosion (vidéo)

    © AP Photo / Chamila Karunarathne
    International
    URL courte
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)
    2020

    La chaîne de télévision Sky News a publié une vidéo filmée par une caméra de surveillance qui montre un auteur présumé d’un des attentats qui a frappé dimanche 21 avril le Sri Lanka.

    La chaîne de télévision Sky News a publié une vidéo enregistrée par une caméra de surveillance qui montre le kamikaze présumé quelques secondes avant l'explosion qui a touché une église au Sri Lanka.

    Sur la vidéo, un homme portant un gros sac à dos s'approche de l'église. L'enregistrement s'arrête dès que la personne pénètre dans le lieu saint.

    Selon le dernier bilan, les attentats du dimanche 21 avril au Sri Lanka ont fait 321 morts et quelque 500 blessés.

    À ce stade, les autorités ont interpellé 40 personnes dans l'enquête sur ces attaques attribuées à un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), a précisé le porte-parole de la police Ruwan Gunasekera.

    Le gouvernement a décrété mardi 23 avril comme journée de deuil national en hommage aux victimes des kamikazes qui ont frappé des hôtels de luxe et des églises célébrant la messe de Pâques en plusieurs points de l'île d'Asie du Sud.

    Dossier:
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    église, caméras de surveillance, kamikaze, vidéo, deuil national, explosion, National Thawheed Jama'ut (NTJ), Sri Lanka
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik