Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta, Crimée

    Le 1er Président de l’Ukraine donne un conseil à Zelensky sur la Crimée

    © Sputnik . Ekaterina Yanson
    International
    URL courte
    61024
    S'abonner

    Leonid Kravtchouk, premier Président de l’Ukraine après la chute de l’URSS, a, au cours d’une interview accordée à Sputnik, préconisé au nouveau chef de l’État ukrainien de changer d’attitude politique à l’égard de la Crimée afin d’avancer dans les relations entre Kiev et la péninsule.

    Leonid Kravtchouk, qui a gouverné l'Ukraine de 1990 à 1994, a conseillé à Volodymyr Zelensky, lors d'une interview accordée à Sputnik, de modifier la politique nationale à l'égard de la Crimée.

    Bien que Kiev ne reconnaisse pas le rattachement de la Crimée à la Russie, il est néanmoins important d'établir des relations «humaines» avec la population de la péninsule, a-t-il expliqué. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d'enlever tous les blocages et de former des relations commerciales civilisées sur les questions de l'alimentation en eau et en électricité de la population criméenne.

    Il sera possible de tirer «de bonnes conclusions» si l'on développe les relations entre l'Ukraine et la Crimée, a-t-il souligné.

    Le second tour de l'élection présidentielle en Ukraine s'est tenu dimanche 21 avril. L'acteur et humoriste Volodymyr Zelensky a recueilli 73,21% des voix contre 24,46% pour son adversaire, le Président sortant Petro Porochenko, a annoncé la Commission électorale après le dépouillement de 99% des bulletins.

    La Crimée, rattachée à l'Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954, à l'époque de l'URSS, a réintégré la Russie à la suite d'un référendum organisé en mars 2014. 96,77% des habitants de la péninsule ont voté pour le rattachement. L'Ukraine ne reconnaît pas les résultats du plébiscite et continue à considérer ce territoire comme le sien.

    Tags:
    population, politique, rattachement de la Crimée, élection présidentielle, Nikita Khrouchtchev, Volodymyr Zelensky, Leonid Kravtchouk, URSS, Russie, Crimée, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik