International
URL courte
Incendie à Notre-Dame de Paris (157)
45533
S'abonner

Se référant à ses sources, BFM TV écrit, en ce 24 avril, que l’erreur qui s’est produite lundi dernier et qui a conduit à la destruction partielle de la cathédrale Notre-Dame de Paris serait humaine. D’après ces informations, l’alerte incendie aurait sonné à 18h20 au bon endroit.

La première alerte a été donnée à Notre-Dame le 15 avril à 18h20, mais alors «aucun départ de feu n'a été constaté», a indiqué, au lendemain du drame, le procureur de Paris, Rémy Heitz. Or, selon les informations dont dispose BFM TV, l’alarme a sonné à la bonne place, sauf que la personne qui devait réagir s’est rendue au mauvais endroit de la cathédrale.

«Ce n'est pas une défaillance électronique qui a eu lieu, mais une erreur humaine: la personne chargée de vérifier ne s'est pas rendue au bon endroit», écrit le média, se référant à une source proche de l'enquête. Et d'ajouter que l’enjeu est désormais de déterminer quelle est la part de responsabilité entre le PC sécurité et la personne en question.

Un incendie s'est déclaré lundi 15 avril dans la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le procureur de la République de Paris a indiqué mardi 16 avril que la piste accidentelle était privilégiée. Selon les pompiers, le feu serait «potentiellement lié» aux travaux de rénovation de ce monument historique, le plus visité d'Europe. Le Président Macron a annoncé le 16 avril qu'il voulait que la cathédrale soit rebâtie d'ici cinq ans.

Dossier:
Incendie à Notre-Dame de Paris (157)

Lire aussi:

Un très fort bruit d’explosion entendu à Paris et en Île-de-France
Ankara répond à Paris après les propos de Macron sur le Haut-Karabakh
La Défense arménienne publie des photos de l'avion Su-25 abattu par un F-16 turc, selon Erevan
Haut-Karabakh: Macron juge les déclarations turques dangereuses, évoquant des «messages guerriers»
Tags:
incendie, BFMTV, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook