Ecoutez Radio Sputnik
    An aerial view of Kabul, Afghanistan January 1, 2017

    La Russie, les USA et la Chine ont trouvé un consensus sur les troupes en Afghanistan

    © REUTERS / Mohammad Ismail
    International
    URL courte
    5280

    À l’issue de consultations trilatérales organisées dans la capitale russe, Moscou, Washington et Pékin sont parvenus jeudi 25 avril à une série d’accords, appelant les forces étrangères à se retirer de l’Afghanistan et exhortant les parties au conflit à prendre des mesures urgentes pour arrêter les hostilités.

    La Russie, les États-Unis et la Chine ont appelé les troupes étrangères à se retirer de façon «ordonnée et responsable» de l'Afghanistan dans le cadre du processus de paix négocié jeudi 25 avril lors de consultations trilatérales à Moscou.

    Dans un communiqué adopté à l'issue de ces consultations, les trois parties ont affiché leur soutien aux efforts déployés par le gouvernement local dans la lutte antiterroriste. Elles ont également indiqué respecter la souveraineté, l'indépendance et l'intégrité territoriale de l'Afghanistan, ainsi que son droit de choisir la voie de son développement. Le document donne par ailleurs la priorité aux intérêts du peuple afghan dans le processus de paix et exhorte les parties à prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux hostilités.

    Moscou, Washington et Pékin ont en outre mis en avant la nécessité de lutter contre le trafic de drogue, appelant le gouvernement afghan et les Talibans* à agir afin d'y mettre fin.

    Le communiqué indique que les trois pays se sont également mis d'accord pour élargir le format des consultations, invitant d'autres parties à participer aux prochaines négociations prévues à Pékin.

    «Les trois parties ont convenu d'augmenter le nombre de participants aux consultations pour la prochaine réunion trilatérale à Pékin», indique le document. Avant de préciser que «la date et la composition de la réunion seront négociées par voie diplomatique».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation
    Tags:
    pourparlers, cessation des hostilités, Chine, États-Unis, Russie, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik