Ecoutez Radio Sputnik
    Le pape François

    Le pape offre 500.000 dollars aux migrants à la frontière mexico-américaine

    © REUTERS / Tony Gentile
    International
    URL courte
    12522
    S'abonner

    Le pontife a fait un don de 500.000 dollars pour aider les migrants tentant de rejoindre les États-Unis depuis le Mexique. Certains considèrent cette démarche comme un coup de semonce donné au Président américain Donald Trump.

    Le pape François a fait un don de 500.000 dollars pour aider les migrants d'Amérique centrale bloqués au Mexique, à la frontière américaine.

    Cette aide est spécifiquement destinée à aider 75.000 personnes arrivées au Mexique l'an dernier au sein de six caravanes de migrants. L'Église catholique héberge des milliers d'entre eux dans des hôtels de diocèses ou de congrégations religieuses, leur fournissant le nécessaire pour vivre, du logement aux vêtements. Comme la couverture médiatique de cette activité a diminué, l'aide accordée par le gouvernement local et par les particuliers s'est également amenuisée, note un communiqué du Denier de saint Pierre (dispositif d'aide économique que les fidèles apportent au Saint-Père).

    Les États-Unis ont exercé de fortes pressions sur le Mexique pour qu'il arrête le flux migratoire provenant d'Amérique centrale et se dirigeant vers les frontières américaines. Ainsi, le mois dernier, Donald Trump a coupé les aides dont bénéficiaient le Guatemala, le Honduras et le Salvador, accusant ces pays de «ne rien faire pour nous».

    Beaucoup ont interprété la donation du pape comme une réprimande de la politique de Trump et certains disent même que ce dernier a été «trollé» par le pontife.

    ​«Vous venez d'être trollé… par le pape».

    Cependant, ce don ne satisfait pas tout le monde.

    ​«Le pape gaspille l'argent des paroissiens. Ne devrait-il pas "demander" comment ils voudraient que leur dîme soit utilisée? Cela aurait aidé beaucoup de personnes sans-abri ou de vétérans».

    Le pontife s'est récemment prononcé contre les gouvernements qui construisent des murs pour empêcher les migrants d'entrer, affirmant que «ceux qui construisent des murs vont devenir prisonniers des murs qu'ils ont érigés».

    Un grand nombre de migrants qui tentent d'atteindre les États-Unis disent qu'ils cherchent à échapper à la violence, à la persécution et à la pauvreté qui sévissent dans leurs pays d'origine.

    Tags:
    aide financière, migrants, aide humanitaire, Donald Trump, Pape François, Amérique Centrale, Mexique, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik