International
URL courte
786
S'abonner

Un trafiquant de drogue français condamné par contumace en France en 2017 a été arrêté au Maroc où il résidait sans documents, d’après les médias marocains qui se réfèrent à la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

La police judiciaire marocaine a arrêté, vendredi 26 avril, un Français de 38 ans recherché par son pays depuis 2017 pour trafic de stupéfiants, qui était établi illégalement au Maroc, ont annoncé les médias marocains citant la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine.

Selon la DGSN, l’opération s’est déroulée dans la province d’Essaouira, située au bord de l’océan Atlantique.

Arrêté alors qu’il conduisait une motocyclette dépourvue de plaques d’immatriculation, l’homme n’avait pas de documents. Une étude des bases de données a révélé que le prévenu avait été condamné par contumace dans une affaire de trafic de drogue en France et qu’il faisait l’objet d’un avis de recherche international.

La police marocaine a informé les autorités françaises concernées de son arrestation en vue de son extradition vers la France.

L'arrestation du trafiquant de drogue français intervient «dans le cadre des efforts déployés par la DGSN pour renforcer les mécanismes de coopération internationale dans […] la traque des personnes recherchées pour des affaires de drogue, ainsi que d'autres formes de crimes transfrontaliers», précise la DGSN dans un communiqué.

Le 24 avril, le DGSN a annoncé sur Twitter avoir arrêté à Tanger un Portugais recherché depuis 2017 pour trafic de drogue et qui résidait illégalement au Maroc.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Tags:
Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, trafic de drogue, arrestation, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook