Ecoutez Radio Sputnik
    Des moines bouddhistes devant un portable

    Les bouddhistes seraient dans le viseur de femmes kamikazes au Sri Lanka

    © AFP 2019 Ed Jones
    International
    URL courte
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)
    729
    S'abonner

    Les services de renseignement du Sri Lanka ont reçu des informations sur une potentielle nouvelle attaque terroriste impliquant des femmes kamikazes contre des temples bouddhistes dans le pays, a annoncé le journal Daily Mirror.

    Le groupe terroriste sri-lankais NTJ (National Tawheed Jamaat) serait en train de préparer un nouvel attentat au Sri Lanka, a relaté le journal Daily Mirror en se référant à des informations recueillies par les services de renseignement du gouvernement.

    Ainsi, des officiers ont retrouvé des ensembles de jupe et des blouses blanches dans une maison perquisitionnée suite aux attentats du 21 avril 2019.

    Le 29 mars, des femmes musulmanes avaient acheté neuf vêtements de ce type dans un magasin de textile situé dans la ville sri-lankaise de Giriulla. Cette scène avait été filmée par des caméras de surveillance.

    Jusqu'à présent, cinq ensembles de vêtements blancs ont été découverts dans la maison et les forces de l'ordre poursuivent leurs efforts pour retrouver les habits restants, ajoute le média.

    Les services de renseignement ont toutefois émis des doutes sur une attaque contre des temples par des kamikazes vêtues comme des dévotes bouddhistes.

    Huit explosions se sont produites le 21 avril 2019 dans plusieurs hôtels prestigieux et des églises à Colombo et ses banlieues dans lesquelles était célébrée la messe de Pâques. Daech* a revendiqué ces attaques terroristes. 253 personnes ont été tuées.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)
    Tags:
    kamikaze, bouddhisme, explosifs, attentat, musulmans, renseignement, NTJ (National Tawheed Jamaat), Sri Lanka
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik