Ecoutez Radio Sputnik
    Tour Eiffel

    Un Algérien ayant voulu faire exploser la tour Eiffel sera expulsé par la France

    © Photo. Pexels
    International
    URL courte
    13176

    Dans une décision historique, la Cour de Strasbourg a jugé possible l’expulsion vers l’Algérie du terroriste Ali Meguimi, assigné à résidence dans une commune française.

    La Cour européenne des droits de l’homme a autorisé la France à expulser vers son pays d’origine un Algérien condamné pour terrorisme.

    Il s’agit d’une décision historique, la CEDH ayant jusqu’à maintenant bloqué les expulsions vers ce pays en raison du supposé recours à la torture par ses services antiterroristes. Au centre de l’affaire, Ali Meguimi, condamné en septembre 2015 pour association de malfaiteurs terroristes à six ans de prison et à une interdiction définitive du territoire français.

    Selon des sources proches du dossier, Meguimi avait listé des cibles possibles, comme la tour Eiffel, pour un attentat en France. Le terroriste, qui avait reçu de l’argent ainsi que des lunettes de vision nocturne d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI)*, a vu son expulsion vers l’Algérie suspendue suite au recours qu’il avait formulé en mars 2018 auprès de la CEDH. Aujourd’hui, l’homme de 34 ans est assigné à résidence dans une commune française.

    Pourtant, ce lundi 29 avril, la Cour de Strasbourg a conclu qu’il n’existait pas «de motifs sérieux et avérés de croire que, s’il était renvoyé en Algérie, le requérant y courrait un risque réel d’être soumis à un traitement (inhumain ou dégradant)».

    L’intéressé dispose désormais de trois mois pour contester cette décision avant qu’il ne soit finalement expulsé du pays.

    * Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), expulsions, terrorisme, Algérie, Tour Eiffel, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik