Ecoutez Radio Sputnik
    Un chasseur F-35B

    Erdogan affirme que sans la Turquie le projet F-35 est voué à l'échec

    © AP Photo / Ross D. Franklin
    International
    URL courte
    4510412
    S'abonner

    Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé d'importants dégâts au programme de production des chasseurs F-35, si les États-Unis décidaient d’exclure la Turquie. Il assure que, sans son pays, le projet F-35 est «voué à l’échec.»

    Le projet d'avions de combat F-35 sans la Turquie échouera inévitablement, a déclaré le Président turc lors de son intervention à l'ouverture du Salon internationale de l'industrie de l'armement IDEF 2019 à Istanbul.

    «Lorsque nous avons ressenti le besoin de systèmes de défense antimissile, nous nous sommes tournés vers les alliés, sans toutefois recevoir la réponse nécessaire. Nous sommes donc parvenus à un accord avec la Russie sur les systèmes de missiles antiaériens S-400. Actuellement, ils essaient de nous exclure du projet des F-35, dont nous faisons partie. Sans la Turquie, ce projet est voué à l'échec», a déclaré M.Erdogan.

    Il a déclaré que ceux qui tentaient d'exclure la Turquie du projet F-35 n'avaient pas réfléchi, avant d'ajouter qu'Ankara avait déjà pris des mesures pour développer ses propres systèmes de défense aérienne.

    Précédemment, la Turquie avait annoncé qu'elle n'abandonnerait pas l'achat des S-400 russes et que le premier lot de systèmes de défense aérienne serait livré en juillet. En réponse, les États-Unis menacent Ankara de sanctions. Ils ont répété à plusieurs reprises qu'ils pouvaient retarder ou annuler le processus de vente des F-35 à la Turquie, l'un des participants au programme international américain F-35. Ankara a également déclaré à plusieurs reprises que les S-400 ne constituaient pas une menace pour les F-35 américains.

    Tags:
    F-35 Lightning II, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik