International
URL courte
4510412
S'abonner

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé d'importants dégâts au programme de production des chasseurs F-35, si les États-Unis décidaient d’exclure la Turquie. Il assure que, sans son pays, le projet F-35 est «voué à l’échec.»

Le projet d'avions de combat F-35 sans la Turquie échouera inévitablement, a déclaré le Président turc lors de son intervention à l'ouverture du Salon internationale de l'industrie de l'armement IDEF 2019 à Istanbul.

«Lorsque nous avons ressenti le besoin de systèmes de défense antimissile, nous nous sommes tournés vers les alliés, sans toutefois recevoir la réponse nécessaire. Nous sommes donc parvenus à un accord avec la Russie sur les systèmes de missiles antiaériens S-400. Actuellement, ils essaient de nous exclure du projet des F-35, dont nous faisons partie. Sans la Turquie, ce projet est voué à l'échec», a déclaré M.Erdogan.

Il a déclaré que ceux qui tentaient d'exclure la Turquie du projet F-35 n'avaient pas réfléchi, avant d'ajouter qu'Ankara avait déjà pris des mesures pour développer ses propres systèmes de défense aérienne.

Précédemment, la Turquie avait annoncé qu'elle n'abandonnerait pas l'achat des S-400 russes et que le premier lot de systèmes de défense aérienne serait livré en juillet. En réponse, les États-Unis menacent Ankara de sanctions. Ils ont répété à plusieurs reprises qu'ils pouvaient retarder ou annuler le processus de vente des F-35 à la Turquie, l'un des participants au programme international américain F-35. Ankara a également déclaré à plusieurs reprises que les S-400 ne constituaient pas une menace pour les F-35 américains.

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
«Je préfère que les gens crèvent de faim que de mourir du Covid-19», affirme le préfet d’une région algérienne - vidéo
Tags:
F-35 Lightning II, Recep Tayyip Erdogan, États-Unis, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook