International
URL courte
5353
S'abonner

Les spécialistes militaires russes présents au Venezuela ne sont venus que pour «réaliser des travaux de réparation et de maintenance sur les systèmes d'armes» livrés précédemment au pays, a annoncé l'ambassade de Russie, ajoutant qu'à l'issue d'une tentative de coup d'État, la situation à Caracas restait calme et était contrôlée par les autorités.

Les militaires russes au Venezuela n'étant pas membres de détachements militaires, ils ne peuvent pas influer sur la situation dans le pays, a déclaré, dans une interview à Sputnik, un représentant de l'ambassade de Russie à Caracas.

«Les spécialistes militaires russes qui se trouvent au Venezuela ne sont pas une unité de combat. Ils sont arrivés dans le pays pour former [des techniciens, ndlr] et réaliser des travaux de réparation et de maintenance sur les systèmes d'armes qui avaient été livrés au Venezuela dans le cadre d'accords de collaboration technico-militaire. Il ne peut être question de leur éventuelle ingérence dans la situation dans le pays», a indiqué le groupe de presse de l'ambassade.

Le dirigeant de l'opposition, Juan Guaido, qui s'est proclamé «Président» du Venezuela, a rejoint ses partisans rassemblés à Caracas devant la base aérienne de La Carlota. Il a également invité les militaires vénézuéliens à cesser de soutenir Nicolas Maduro et à se mettre du côté des manifestants pour une nouvelle «marche des libertés».

L'ambassade de Russie avait précédemment annoncé à Sputnik qu'à l'issue d'une tentative de coup d'État, la situation à Caracas restait calme, que les militaires n'avaient pas suivi l'opposition et que la situation était contrôlée par les autorités.

Pour le 1er mai prochain, le «Président par intérim» Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays dont les États-Unis, avait promis d'organiser «la plus grande marche de l'histoire vénézuélienne». Le pouvoir a lui aussi appelé à manifester le 1er mai, dans le centre de Caracas, pour le traditionnel défilé de la Fête du travail.

Les protestations se poursuivent depuis plusieurs mois au Venezuela, confronté à une grave crise économique assortie de tensions politiques. Le 23 janvier, Juan Guaido s'est proclamé Président par intérim devant une foule de partisans. Or, depuis lors, le pouvoir reste bien en place, alors que les manifestations sont devenues moins massives à travers le pays.

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Erdogan s'en prend aux «vauriens» de Charlie Hebdo pour l'avoir caricaturé
Tags:
crise économique, marche, tentative de coup d'Etat, manifestation, opposition, spécialistes, fête du Travail, Sputnik, Nicolas Maduro, Juan Guaido, États-Unis, Caracas, Venezuela, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook