Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès américain

    Les USA disent ne pas exclure le rapatriement de leurs citoyens ayant rejoint Daech

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    13112

    Le département d'État américain n'élimine pas la possibilité de rapatrier et de poursuivre en justice les citoyens des États-Unis ayant combattu aux côtés de Daech*, a déclaré ce jeudi 2 mai son représentant à Sputnik.

    Les États-Unis n’excluent pas que leurs citoyens ayant rejoint les rangs de Daech* soient rapatriés et jugés, comme c’était le cas auparavant, a fait savoir à Sputnik un représentant du département d'État américain le 2 mai.

    «Les États-Unis continueront à rapatrier et, si nécessaire, à poursuivre leurs citoyens, comme nous l'avons fait dans le passé», a-t-il déclaré, ajoutant que les autorités américaines avaient «clairement indiqué que le retour des djihadistes étrangers dans leur pays d'origine [était] le meilleur moyen d'empêcher leur retour au terrorisme».

    Il a également précisé que Washington était bien informé que quelques djihadistes pouvant être des citoyens américains se trouvaient actuellement sur le sol syrien.

    «Nous sommes au courant des informations relayées par la presse concernant un très petit nombre de citoyens américains potentiels dans le nord-est de la Syrie, qui se trouvaient sur le territoire occupé par Daech* et déclarent maintenant qu'ils ont des citoyens américains. Le département d'État étudie actuellement ces cas, mais nous ne les commenterons pas publiquement pour des raisons de sécurité et de protection des informations privées», a-t-il ajouté.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    rapatriement, citoyenneté, citoyens, djihadisme, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik