Ecoutez Radio Sputnik
    Corée du Nord

    Pyongyang lance des missiles en direction de la mer du Japon, selon l’armée sud-coréenne

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    10364
    S'abonner

    Le haut commandement militaire sud-coréen a annoncé que la Corée du Nord avait tiré ce samedi 4 mai plusieurs missiles à courte portée qui ont parcouru entre 70 et 200 km au-dessus de la mer du Japon. Le ministère nippon de la Défense a pour sa part indiqué qu'aucun missile n'avait survolé le pays.

    Pyongyang a tiré ce samedi 4 mai plusieurs missiles à courte portée en direction de la mer du Japon, a annoncé l'armée sud-coréenne dans un communiqué.

    La Corée du Nord «a lancé plusieurs missiles à courte portée depuis la péninsule de Hodo, près de la ville côtière de Wonsan, en direction du nord-est entre 09h06 (GMT+9) et 09h27», a indiqué le haut commandement militaire sud-coréen.

    Les missiles ont parcouru entre 70 et 200 km au-dessus de la mer du Japon, a-t-il précisé.

    «Nous sommes au courant des actions de la Corée du Nord cette nuit. Nous continuerons à surveiller», a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders.

    Le ministère nippon de la Défense a pour sa part indiqué qu'aucun missile n'avait a priori survolé le pays.

    À la mi-avril, l'agence de presse officielle KCNA a rapporté que le leader nord-coréen Kim Jong-un avait supervisé l'essai d'une nouvelle «arme tactique guidée».

    Ces informations surviennent alors que les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne sont dans une impasse. Après les effusions du sommet de Singapour en juin 2018, le Président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong-un se sont quittés en février à Hanoï sur un désaccord: M. Kim réclamait une levée des sanctions trop importante aux yeux de M. Trump, en échange d'un début de dénucléarisation jugé trop timide.

    Tags:
    missiles, mer du Japon, Corée du Sud, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik