International
URL courte
172312
S'abonner

Donald Trump a confié sur Twitter ce samedi 4 mai qu’un énorme potentiel existait entre les États-Unis et la Russie malgré les informations relayées dans les «fake news médias». Il a exprimé cette opinion après avoir eu une conversation téléphonique avec le Président russe la veille.

Suite à un change téléphonique avec le Président russe ce vendredi 3 mai qui a duré environ une heure et demie, Donald Trump a déclaré avoir confiance dans le grand potentiel des relations entre les deux pays.

«Très bon appel avec le Président russe Poutine hier. Il y a un potentiel gigantesque pour de bonnes/géniales relations avec la Russie, en dépit de ce que vous lisez dans les fake news médias. Regardez comment ils vous ont trompés avec "l'ingérence russe". Le monde peut être un endroit meilleur et plus sûr. Agréable!»

Le 3 mai, Vladimir Poutine et Donald Trump s'étaient entretenus par téléphone pendant une heure et demie. Le porte-parole du Kremlin avait souligné que la conversation avait été à l'initiative des États-Unis.

Lors de cet échange initié par la partie américaine, Vladimir Poutine et Donald Trump avaient abordé une série de sujets d'actualité, dont les crises au Venezuela et en Ukraine, la possibilité d'un nouveau traité sur la réduction des armes stratégiques entre la Chine, la Russie et les États-Unis, le problème de la dénucléarisation de la Corée du Nord, le rapport Mueller, ainsi que le volume des échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays qui a dernièrement augmenté.

Lire aussi:

Un Boeing s'écrase en Afghanistan avec plusieurs personnes à son bord
Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Ce qu’il en coûte de voler des montres au roi du Maroc
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
Tags:
relations, conversation téléphonique, politique, diplomatie, Vladimir Poutine, Donald Trump, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik