Ecoutez Radio Sputnik
    Mike Pompeo

    Pompeo confiant que toute action des USA au Venezuela sera «légale»

    © AP Photo / Andrew Harnik
    International
    URL courte
    11238

    Dans une interview à la chaîne américaine ABC, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a dit être sûr que n’importe quelle action décidée par Donald Trump au Venezuela, sera «légale».

    Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, suite à la conversation téléphonique entre Donald Trump et Vladimir Poutine qui ont discuté entre autres de la situation au Venezuela, a indiqué dans une interview accordée à la chaîne américaine ABC que Donald Trump avait plusieurs options pour ce pays latino-américain:

    «Des options diplomatiques, des options politiques, des options avec nos alliées et, enfin, l'ensemble d'options qui impliquent l'armée des États-Unis».

    Interrogé sur une intervention militaire américaine au Venezuela, Mike Pompeo a confirmé que le gouvernement était en train de préparer différents scénarios, «pour que quand la situation arrive, on ne soit pas pris au dépourvu».

    De plus, quand le journaliste lui a posé la question à savoir si le Président Trump croyait qu'il pouvait intervenir au Venezuela sans l'approbation du Congrès, le secrétaire d'État a déclaré que Donald Trump «a toute sa gamme de pouvoirs de l'article 2 [de la constitution, ndlr]» et qu'il est complètement confiant que toute action que le Président états-unien entreprendra au Venezuela sera «légale».

    Auparavant, Mike Pompeo avait affirmé à la chaîne CNN que l'option militaire en ce qui concerne le règlement de la situation au Venezuela était toujours sur la table.

    «Le Président a très clairement indiqué que toutes les options sont sur la table. Cela comprend une option militaire.»

    Le 30 avril, Juan Guaido est intervenu devant ses partisans rassemblés à l'extérieur de la base aérienne de La Carlota, annonçant le début de la «fin définitive de l'usurpation» et appelant à rejoindre les manifestants dans leur lutte contre le gouvernement en place.

    Pour le 1er mai, Guaido, reconnu comme «Président par intérim» par une cinquantaine de pays dont les États-Unis, avait promis d'organiser «la plus grande marche de l'histoire vénézuélienne». Le pouvoir a lui aussi appelé à manifester le 1er mai dans le centre de Caracas pour le traditionnel défilé de la fête du travail.

    Les protestations se poursuivent depuis plusieurs mois au Venezuela, confronté à une grave crise économique assortie de tensions politiques.

    Lire aussi:

    Un Boeing de Kuwait Airways emboutit une passerelle dans l’aéroport de Nice (vidéo)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Tags:
    interview, diplomatie, crise, politique, militaires, Donald Trump, Mike Pompeo, Russie, Venezuela, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik