Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires patrouillents à Colombo, capitale du Sri Lanka, le 27 avril

    La police srilankaise déclare que tous les suspects des attentats sont arrêtés ou morts

    © REUTERS / Thomas Peter
    International
    URL courte
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)
    690
    S'abonner

    Toutes les personnes suspectées d’être liés aux attentats de Pâques au Sri Lanka ont été arrêtées ou sont mortes, a déclaré le chef de la police srilankaise par intérim. Il a ajouté que le matériel pour fabriquer de nouvelles bombes avait été confisqué.

    Tous les organisateurs présumés et ceux qui sont directement impliqués dans les attentats du dimanche de Pâques au Sri Lanka ont été arrêtés ou sont morts, a annoncé le chef de la police par intérim du pays le 6 mai.

    Les forces de sécurité avaient également confisqué du matériel servant à fabriquer des bombes censé être utilisé dans de futures attaques des terroristes impliqués dans les attentats qui ont fait 250 victimes, indique la déclaration audio de Chandana Wickramaratne, inspecteur général de la police par intérim. L’annonce a été diffusée par le ministère de la Défense.

    Les autorités srilankaises ont déclaré que les attentats auraient été perpétrés par deux groupes islamistes locaux peu connus, le National Tawheed Jamaath (NTJ) et Jamathei Millathu Ibrahim (JMI).

    Huit explosions se sont produites le 21 avril 2019 dans plusieurs hôtels prestigieux et des églises à Colombo et ses banlieues dans lesquelles était célébrée la messe de Pâques. Daech* a revendiqué ces attaques terroristes. 253 personnes ont été tuées.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Dossier:
    Explosions dans des hôtels et églises au Sri Lanka (35)
    Tags:
    bombe, Daech, police, Pâques, suspect, attentat, Colombo, Sri Lanka
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik