Ecoutez Radio Sputnik
    Juan Guaido

    Juan Guaido explique pourquoi son coup d'État du 1er mai a raté

    © AP Photo / Fernando Llano
    International
    URL courte
    18337
    S'abonner

    L'opposant vénézuélien Juan Guaido a affirmé dans une interview à l'AFP que, parmi ceux qui s'étaient dites prêts à le suivre, certains n'avaient pas «tenu parole» et a évoqué une «coopération étrangère pour surmonter la crise» sans pour autant citer ouvertement la possibilité d'une intervention militaire étrangère.

    Juan Guaido, opposant vénézuélien qui a été reconnu comme «Président par intérim» par une cinquantaine de pays dont les États-Unis, a affirmé lundi à l'AFP que certains de ceux qui s'étaient dits prêts à suivre son appel au soulèvement militaire n'avaient pas «tenu parole». Il a toutefois assuré que le changement était «très proche» au Venezuela.

    «Certaines personnes n'ont pas tenu parole […] Cela ne signifie pas qu'elles ne le feront pas sous peu», a-t-il indiqué, évoquant son appel lancé le 30 avril près d'une base militaire de Caracas.

    L'appel de Juan Guaido au soulèvement n'a pas été suivi et Nicolas Maduro a ensuite annoncé l'échec du coup d'État.

    «Des conversations ont lieu […] avec des responsables civils et militaires», a encore dit à l'AFP Juan Guaido, sans préciser à quelles personnalités il faisait allusion.

    «Je suis très optimiste quant au fait que nous sommes très proches du changement au Venezuela», a poursuivi Juan Guaido.

    Il a assuré qu'il voulait, dans ce contexte, mettre en place une «transition démocratique, des élections libres» et a dit continuer à appeler les Vénézuéliens à manifester contre Nicolas Maduro.

    Il a également évoqué, en qualité d'«option», une «coopération étrangère pour surmonter la crise» sans citer ouvertement la possibilité d'une intervention militaire étrangère.

    Le 30 avril, Juan Guaido était intervenu devant ses partisans réunis à l'extérieur de la base aérienne de La Carlota, annonçant le début de la «fin définitive de l'usurpation» et appelant à rejoindre les manifestants dans leur lutte contre le gouvernement en place. Nicolas Maduro a ensuite annoncé l'échec du coup d'État et a fait savoir qu'il avait ordonné d'ouvrir une enquête sur cette tentative et que plusieurs putschistes présumés étaient déjà interrogés. Il a ajouté que tous ceux qui avaient pris les armes pour renverser le pouvoir seraient retrouvés et jugés. Le chef de l'État avait précédemment indiqué que les forces armées étaient restées fidèles au pouvoir.

    Lire aussi:

    Abdelmadjid Tebboune élu Président de l’Algérie dès le premier tour
    Un homme menaçant la police avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense
    La Russie «est un allié très fiable de l’Algérie dans différents domaines»
    Tags:
    soulèvement, coopération, transition, élections, responsables, coup d'Etat, échec, appel, changements, opposition, AFP, Nicolas Maduro, Juan Guaido, États-Unis, Caracas, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik