Ecoutez Radio Sputnik
    la frontière entre la Tunisie et la Libye

    Le pilote de l’avion de chasse abattu en Libye serait Européen et fait prisonnier

    © REUTERS / Zohra Bensemra
    International
    URL courte
    431179

    Le pilote de l'avion de chasse abattu en Libye est «un Européen», a annoncé la chaîne libanaise Al Mayadeen, tandis que le canal Telegram War Journal a ajouté qu'il était de nationalité portugaise.

    Le pilote de l'avion de chasse qui a été abattu mardi 7 mai près de Tripoli par l'Armée nationale libyenne (ANL) a été fait prisonnier, a fait savoir la chaîne libanaise Al Mayadeen, précisant que l'homme était «un Européen». Le canal Telegram War Journal indique pour sa part que le pilote est de nationalité portugaise.

    Le service de presse de l'ANL a confirmé sur sa page Facebook le fait que l'avion a été abattu, celui-ci ayant «tenté de porter des frappes contre les positions de l'armée». En outre, selon la vidéo de l'interrogatoire du pilote, ce dernier dit s'appeler Jimmy Allice, venir du Portugal et avoir 29 ans.

    L'ANL a ajouté que le prisonnier était aux commandes d'un avion ayant décollé de Misrata, ville située à 200 km à l'est de la capitale et contrôlée par les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA).

    Selon des informations parues précédemment, l'Armée nationale libyenne a abattu un avion du GNA, présidé par Fayez al-Sarraj. L'appareil a été abattu dans la région d'Al-Hir, au sud de Tripoli. Les forces de l'Armée nationale libyenne avaient déjà détruit des aéronefs du gouvernement d'union nationale.

    Le maréchal Khalifa Haftar de l'Armée nationale libyenne a ordonné le 4 avril à ses troupes de lancer une attaque contre Tripoli afin de libérer la ville «des terroristes». Le 5 avril, elles ont atteint les banlieues de la capitale et pris le contrôle de l'aéroport international de Tripoli.

    Le 20 avril, les forces loyales au gouvernement d'union nationale ont annoncé avoir lancé une contre-attaque contre celles du maréchal Khalifa Haftar au sud de Tripoli, où les combats ont redoublé d'intensité. Le maréchal a lancé la deuxième phase de l'attaque contre Tripoli le 22 avril.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    frappe aérienne, prisonniers, pilote, avion abattu, Facebook, Inc, Al-Mayadeen, gouvernement d'union nationale en Libye, Armée nationale libyenne (ANL), Fayez al-Sarraj, Khalifa Haftar, Portugal, Tripoli (Libye), Misrata, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik