Ecoutez Radio Sputnik
    La base aérienne de Hmeimim en Syrie

    L'aviation russe a anéanti les radicaux ayant pris pour cible la base de Hmeimim en Syrie

    © Sputnik . Dmitry Vinogradov
    International
    URL courte
    312253
    S'abonner

    Deux positions de tir des radicaux qui avaient ouvert le feu contre la base aérienne russe de Hmeimim ont été détruites par les Forces aérospatiales russes et les troupes gouvernementales syriennes, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    L'aviation des Forces aérospatiales russes et l'armée syrienne ont anéanti ce mercredi 8 mai les radicaux ayant pris pour cible l'aérodrome de Hmeimim, dans la province syrienne de Lattaquié, a annoncé le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Viktor Kouptchichine.

    «Ce mercredi 8 mai, à 15h15, les radicaux de deux groupes terroristes opérant dans la zone de désescalade d'Idlib ont de nouveau pris pour cible la base aérienne russe de Hmeimim», a indiqué le général.

    Selon lui, 12 roquettes ont été tirées en direction de l'aérodrome.

    «Les unités de reconnaissance ont rapidement repéré deux positions de tir des radicaux . L'aviation des Forces aérospatiales russes et l'artillerie des troupes gouvernementales syriennes ont détruit ces positions», a ajouté Viktor Kouptchichine.

    Toutes les roquettes ont été abattues par les moyens de défense antiaérienne de la base. L'attaque n'a pas fait de blessés ni de destructions, d’après le chef du Centre.

    Les militaires russes ont annoncé le 7 mai que leur aviation avait détruit les positions des  radicaux ayant ciblé le 6 mai la base de Hmeimim au lance-roquettes multiples depuis Jabal al-Zawiya, dans la zone de désescalade d'Idlib. Pendant cette attaque, les systèmes antiaériens Tor-M1 et Pantsir-S1 de la base de Hmeimim avaient abattu 27 roquettes.

    Tags:
    Troupes aérospatiales de Russie, Lattaquié, radicaux, aérodrome de Hmeimim, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Victor Kouptchichine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik