International
URL courte
30576
S'abonner

Le chef d’État américain est mécontent de la «position interventionniste» face à la crise vénézuélienne de John Bolton, son conseiller à la sécurité nationale, relate The Washington Post.

La stratégie américaine à l’égard du Venezuela, élaborée par le conseiller de Donald Trump à la sécurité nationale, John Bolton, suscite de plus en plus de doutes chez le locataire de la Maison-Blanche, rapporte The Washington Post, citant des sources au sein de la présidence.

Selon ces dernières, après l’échec de la tentative de renverser Nicolas Maduro, M.Trump s’est plaint d’avoir été «induit en erreur» quant à la possibilité de «facilement remplacer le dirigeant socialiste par une jeune figure d’opposition».

Le Président serait également mécontent de la «position interventionniste» du conseiller, qui va à l’encontre de ses propres déclarations selon lesquelles les États-Unis ne devraient pas s’immiscer dans les affaires d’autres pays.

Récemment, raconte le journal, le chef d’État américain a indiqué à ses assistants, sur un ton plus sérieux que plaisant, que M.Bolton voulait l’«entraîner dans une guerre» au Venezuela.

Néanmoins, en dépit du mécontentement et des critiques à son égard, John Bolton reste bel et bien en poste, et le dirigeant états-unien lui demande de continuer à accorder une attention particulière à la situation au Venezuela, conclut The Washington Post.

Lire aussi:

Pour Macron, «le pic de la seconde vague est passé», une «nouvelle étape» s'annonce
L'ancien international de rugby Christophe Dominici retrouvé mort dans les Hauts-de-Seine
Bill Gates prédit l'apparition d'une nouvelle pandémie
Un policier fait un croche-pied à un migrant lors de l'évacuation place de la République – vidéo
Tags:
États-Unis, Nicolas Maduro, Venezuela, Donald Trump, John Bolton
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook