Ecoutez Radio Sputnik
    Trident II D5, image d'illustration

    Les États-Unis ont testé un missile balistique peu après les tirs nord-coréens (photo)

    © Photo. Public domain/U.S. Navy/Ronald Gutridge
    International
    URL courte
    6327

    Peu après les tirs de missiles nord-coréens, la Marine américaine a lancé jeudi 9 mai un missile balistique Trident II depuis un sous-marin nucléaire au large de la Floride.

    Les États-Unis ont procédé jeudi 9 mai à un tir d’essai du missile Trident II depuis le sous-marin nucléaire USS Rhode Island au large de la Floride, a annoncé l’US Navy.

    Le missile sans charge a parcouru près de 11.000 kilomètres avant d’atteindre avec succès sa cible dans l’Atlantique sud.

    Cet essai avait pour objectif d’«évaluer et de montrer que le système d’arme stratégique du sous-marin ainsi que son équipage étaient préparés à un déploiement opérationnel suite à la révision technique du ravitaillement en carburant», précise la Marine américaine.

    Le tir américain est intervenu le même jour que les nouveaux tirs nord-coréens.

    La Corée du Nord a lancé jeudi deux projectiles, probablement des missiles de courte portée, quelques jours après un «exercice de frappes» supervisé par Kim Jong-un, a fait savoir l'état-major des forces armées sud-coréennes. Pyongyang a de son côté annoncé vendredi avoir procédé à un essai de frappe «à longue portée».

    Le premier projectile a été tiré à 16h29 (07h29 GMT) et a parcouru 420 kilomètres. Le second a été lancé à 16h49 (07h49 GMT). Les deux engins, qui ont atteint une altitude de 50 kilomètres, ont été tirés vers l'est depuis un site proche de Sino-ri, une localité du Nord-Ouest.

    Lire aussi:

    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Une femme frappée par une bande en plein Paris durant la Fête de la musique (vidéo)
    Tags:
    missile, Trident II, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik