International
URL courte
15336
S'abonner

Le gouvernement cubain a annoncé vendredi 10 mai le rationnement de certains produits sur fond de crise économique. Selon la ministre du Commerce, les pénuries s’expliquent par le renforcement de la pression de la part des États-Unis.

Face à une crise d’approvisionnement majeure, le gouvernement cubain a introduit un système de contrôle de vente de certains produits alimentaires, a déclaré le 10 mai à l’agence locale d’information AIC la ministre cubaine du Commerce, Betsy Díaz Velázquez.

Parmi les produits faisant l'objet de ces mesures réglementaires figurent les œufs, les saucisses et le poulet ainsi que des produits d'hygiène dont le savon.

La ministre a expliqué l’aggravation de la situation économique par le durcissement de l’embargo américain sous l’administration Trump. Le 2 mai est entré en vigueur le chapitre III de la loi Helms-Burton qui permet aux exilés cubains d'engager devant des tribunaux américains des poursuites judiciaires contre des entreprises étrangères installées à Cuba ainsi que contre tous ceux qui feraient des affaires avec les entreprises nationalisées après la révolution. Adoptée en 1996, ce chapitre n’avait jamais été appliqué par les prédécesseurs de Donald Trump.

Lire aussi:

Édouard Philippe démissionne du gouvernement
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Le gendarme noir traité de «vendu» à une manifestation antiraciste brise le silence
Lamborghini a présenté son premier yacht en édition limitée à 3 millions d’euros – vidéo
Tags:
produits alimentaires, embargo, Cuba, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook