Ecoutez Radio Sputnik
    Hauteurs du Golan

    Israël a choisi un emplacement pour la colonie Trump sur le Golan

    © REUTERS / Alaa Al-Faqir
    International
    URL courte
    13833

    Benyamin Netanyahou a annoncé ce dimanche 12 mai qu’Israël avait choisi un emplacement pour la colonie qui sera nommée en l’honneur du Président états-unien, rapporte la chaîne locale i24News. Le pays entend ainsi remercier Donald Trump pour la reconnaissance de la souveraineté israélienne sur le Golan.

    Le Premier ministre israélien a déclaré ce dimanche 12 mai, au cours d’un conseil des ministres, que le lieu où sera implantée la colonie qui portera le nom de Donald Trump avait été choisi, informe la chaîne israélienne i24News.

    «J’ai promis que nous construirions une colonie en l’honneur du Président Trump. Je vous informe par la présente que nous avons déjà choisi un endroit sur le Golan où cette nouvelle colonie sera construite», a-t-il annoncé.

    Sans révéler la localisation prévue, Benyamin Netanyahou a indiqué qu’il soumettrait cette décision à l’approbation du nouveau gouvernement après que celui-ci sera formé.

    Fin avril, il avait déclaré qu’une colonie israélienne sur le plateau du Golan porterait le nom de Donald Trump en guise de remerciement pour sa reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur ce territoire.

    Fin mars, le locataire de la Maison-Blanche avait reconnu la souveraineté de l’État hébreu sur la partie du Golan prise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967. L’annexion de ces territoires n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

    Auparavant, Donald Trump avait unilatéralement reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël. Par la suite, l’ambassade américaine y avait été transférée puis ouverte le 14 mai 2018.

    Lire aussi:

    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    Israël, colonies, Hauteurs du Golan, Donald Trump, Benjamin Netanyahu
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik