Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau d'Israël à Jérusalem

    La Palestine fait état de près d’un millier de personnes arrêtées par Israël en deux mois

    © Sputnik . Kristina Afanasieva
    International
    URL courte
    9418

    Les autorités israéliennes ont interpellé 905 Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza en mars et en avril, a déclaré la Commission palestinienne chargée d’étudier les questions relatives aux prisonniers dans un communiqué.

    Plus de 900 Palestiniens, dont 133 mineurs et 23 femmes, ont été arrêtés en mars et avril par l'État hébreu, affirme dans un communiqué la Commission palestinienne chargée d'étudier les questions relatives aux prisonniers.

    «En mars et en avril, des autorités israéliennes ont interpellé 905 Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza, dont 133 mineurs et 23 femmes», indique le document en question.

    Toujours selon le communiqué, le nombre total de personnes arrêtées par Israël s'élève à 5.700, dont 45 femmes et 250 mineurs.

    Parmi les interpellés, 120 Palestiniens ont été blessés alors que les forces israéliennes étaient en train d'étouffer des troubles, 20 d'entre eux ont été hospitalisés.

    Depuis des décennies, Israël et la Palestine entretiennent des relations tendues. Les Palestiniens cherchent à obtenir la reconnaissance diplomatique de leur État comprenant la Cisjordanie avec Jérusalem-Est en partie occupée par Israël et la bande de Gaza. Le gouvernement israélien refuse de reconnaître la Palestine comme entité politique et diplomatique indépendante et construit des colonies dans les régions qu'il contrôle et ce en dépit des objections de l'Onu.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    émeutes, prisonniers, interpellation, Bande de Gaza, Cisjordanie, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik