International
URL courte
10210
S'abonner

Chassé de son «califat» en Irak et en Syrie, Daech* essaie désormais de s’implanter en Inde et affirme même avoir établi dans le Cachemire indien une «province» sous le nom de Wilayah al Hind. Sputnik a discuté avec un analyste indépendant d’une perspective d’apparition d’un nouveau «califat» des djihadistes, cette fois en Asie.

La fondation d'une «province» dans une région où Daech* ne dispose d'aucune forme de gouvernance réelle est absurde, a déclaré à Sputnik Robinder Sachdev, président-fondateur du groupe de réflexion indépendant The Imagindia Institute.

«La probabilité de la création par Daech* d'une telle "province" en Inde est nulle. Ce n'est que de la pure propagande pour se faire connaître. […] Pourtant, les réseaux sociaux et le dark Web sont devenus un puissant outil de propagande et une source d'inspiration pour la pensée et la violence extrémistes, y compris en Inde», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

Et de prévenir qu'il ne fallait absolument pas l'ignorer.

«C'est la première fois que Daech* annonce son ambition de créer un "califat" spécifique en Inde. Auparavant, le groupe ne faisait référence qu'à l'ensemble de la région comprenant l'Afghanistan, le Pakistan et le Cachemire», a rappelé l'expert.

Selon ce dernier, on pourrait craindre à l'avenir des activités terroristes en Inde.

«Daech* pourrait par ailleurs se vanter de certaines activités extrémistes en Inde qui pourraient même ne pas être liées ni organisées par ce groupe et ce, pour se faire de la publicité et recruter des adeptes. […] Bien que Daech* puisse opérer partout en Inde, il se concentrera sans doute davantage sur le Cachemire», a supposé M.Sachdev.

Il relève que la proclamation de la création de la Wilayah al Hind qui survient peu après les attaques terroristes au Sri Lanka montre que Daech* tente de s'implanter dans le sous-continent et sur l'ensemble de l'Asie.

«Les services de renseignement et les systèmes de sécurité intérieure dans de nombreux petits pays asiatiques sont faibles, ce qui en fait des cibles faciles, et les événements au Sri Lanka l'ont bien montré», a constaté l'analyste.

Drapeau de l'Etat islamique
© AP Photo / Militant website via AP

Et d'espérer que l'Inde prendrait des mesures énergiques pour contrer toute tentative de Daech* de s'implanter au Cachemire.

«Il s'agit d'empêcher Daech* d'encourager le terrorisme, où que ce soit en Inde. […] La stratégie avec ce groupe consiste en un point unique: rechercher et liquider», a insisté l'interlocuteur de Sputnik, regrettant que la possibilité de la coopération dans ce domaine avec le Pakistan soit «actuellement très mince».

Daech a affirmé avoir créé en Inde une «province» sous le nom de Wilayah al Hind suite à un affrontement entre ses membres et les forces de sécurité au Cachemire, ont rapporté les médias indiens, citant ladite déclaration du groupe terroriste.

Dans le Cachemire indien à majorité musulmane, des séparatistes opposent depuis des décennies une résistance armée au gouvernement indien, réclamant l'indépendance de ce territoire ou son rattachement au Pakistan, rival de l'Inde.

Daech* a revendiqué les attentats ayant fait au moins 253 morts le dimanche de Pâques au Sri Lanka.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
extrémistes, califat, propagande, terrorisme, djihadisme, médias, The Imagindia Institute, Sputnik, Daech, Robinder Sachdev, Irak, Syrie, Pakistan, Cachemire, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook