Ecoutez Radio Sputnik
    Ouagadougou, capitale du Burkina Faso

    Quatre catholiques tués au cours d'une procession religieuse au Burkina Faso

    © REUTERS / Joe Penney
    International
    URL courte
    419
    S'abonner

    Quatre catholiques ont trouvé la mort dans une attaque contre une procession religieuse dans le nord du Burkina Faso, rapporte l'AFP se référant à un évêque local.

    Quatre catholiques ont été tués lundi lors d'une procession à Zimtenga, dans le nord du Burkina Faso, a annoncé un haut responsable religieux local, Mgr Paul Ouédraogo, cité par l'AFP.

    «Hier, dans l'archidiocèse de Ouahigouya, des individus ont attaqué des catholiques, faisant quatre victimes», a déclaré Mgr Ouédraogo dans le cadre d'une assemblée plénière réunissant des évêques à Ouagadougou.

    Selon l'Agence d'information du Burkina (AIB), les assaillants ont stoppé la procession et laissé partir les mineurs avant d'exécuter quatre adultes et détruire la statue de la Vierge, sortie pour faire le tour de la paroisse.

    Ces informations font suite à l'attaque commise dimanche 12 mai pendant la messe dans une église catholique à Dablo, également dans le nord du pays, qui avait fait six morts, dont un prêtre. Selon une source sécuritaire, l’attaque a été menée par un «groupe d’hommes armés estimé à entre 20 et 30». 

    Depuis quatre ans, le Burkina Faso fait face à des attaques de plus en plus fréquentes contre des responsables religieux, attribuées à divers groupes djihadistes. D'abord concentrées dans le nord, ces attaques ont ensuite visé la capitale et d'autres régions, et fait près de 400 morts, d'après un comptage de l'AFP.

    Tags:
    victimes, attaque, djihadisme, catholique, Burkina Faso
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik