Ecoutez Radio Sputnik
    Kirill Vychinski

    Le journaliste Kirill Vychinski déplore les conditions de sa détention à Kiev

    © Sputnik . Stringer
    International
    URL courte
    1104

    Le directeur du portail RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, détenu dans une prison de Kiev, s’est plaint de ne pas recevoir de visites de médecins qualifiés depuis près de six mois déjà.

    Incarcéré depuis un an dans une prison de Kiev pour des soupçons de haute trahison, le journaliste russo-ukrainien Kirill Vychinski a déploré dans une lettre à ses collègues le fait d’être privé d’aide médicale qualifiée.

    «Mon état de santé est normal, bien qu’on ne puisse pas être objectif sur ce sujet: la dernière fois que j’ai été vu par des médecins date d’il y a six mois […]. Depuis lors, ni des membres d’organisation humanitaires, ni des médecins qualifiés ne m’ont rendu visite», a fait savoir le directeur du portail RIA Novosti Ukraine.

    Selon M.Vychinski, tous les chefs d’accusation portés contre lui, notamment la trahison d’État, la propagande anti-ukrainienne et les activités de subversion, sont une «vengeance» de l’administration du Président sortant Petro Porochenko.

    «Je suis persuadé que je serai en mesure de le prouver devant le tribunal, si mon procès est réellement concurrentiel et équitable», souligne le journaliste russe.

    Une manifestation de soutien à Kirill Vychinski se déroulera le 15 mai devant l’ambassade d’Ukraine à Moscou. Journalistes, personnalités publiques, défenseurs des droits, personnes qui se sentent concernées par le sort de Kirill se retrouveront devant le bâtiment de la mission diplomatique.

    Affaire Vychinski

    Le directeur du portail RIA Novosti Ukraine Kirill Vychinski, partenaire de l’agence d’information internationale Rossiya Segodnya, a été placé en garde à vue le 15 mai 2018 à Kiev. On l’a informé qu’il était soupçonné de soutien aux républiques autoproclamées du Donbass et de haute trahison. Il encourt une peine de 15 ans de réclusion. Le tribunal de la ville de Kherson a prononcé l’arrestation de Vychinki le 17 mai.

    Lors d’une des audiences, Vychinski a demandé l’aide de Vladimir Poutine et affirmé renoncer à sa nationalité ukrainienne. Le Président russe a qualifié cette situation d’inédite et déclaré que Vychinski avait été arrêté «en raison de ses activités professionnelles et parce qu’il exerçait son métier de journaliste». Moscou a adressé à Kiev plusieurs notes de protestation pour exiger que les représentants de la presse ne soient plus l’objet d’aucune forme de violence.

    Le secrétaire général de l’OSCE Thomas Greminger s’est dit préoccupé par le sort de Vychinski. Il a rappelé que tous les pays membres de l’OSCE devaient respecter les standards internationaux et ne pas s’ingérer dans les activités des médias. Kirill Vychinki a été nommé pour le prix mondial de la liberté de la presse Guillermo Cano pour son apport à la cause de la liberté de la presse.

    En avril 2019, plus de 250 journalistes russes et étrangers ont signé une lettre à Volodymyr Zelensky l’appelant à remettre Vychinski en liberté. Avant eux, une cinquantaine d’hommes politiques, de journalistes, de personnalités publiques et de défenseurs des droits de pays d’Amérique latine avaient adressé des messages aux autorités ukrainiennes.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    Tags:
    liberté de la presse, Petro Porochenko, Volodymyr Zelensky, OSCE, justice, haute trahison, Russie, Ukraine, journalistes, Kirill Vychinski, RIA Novosti Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik