International
URL courte
23474
S'abonner

Angela Merkel a reconnu dans une interview accordée au journal allemand Süddeutsche Zeitung avoir «une relation conflictuelle» et des «différences de mentalité» avec le Président Macron.

La chancelière allemande Angela Merkel a reconnu avoir «une relation conflictuelle» avec le Président Macron, rapporte le journal allemand Süddeutsche Zeitung.

«Bien sûr, nous avons une relation conflictuelle», a déclaré Mme Merkel, ajoutant qu'il y avait «des différences de mentalité et des différences dans la compréhension des rôles» entre elle et le Président français.

Toutefois, elle a affirmé que les deux pays arriveraient toujours parvenir à un compromis et qu'ils étaient d'accord sur les «grandes lignes», informe le journal.

Le Président Macron a récemment concédé pour la première fois avoir des désaccords avec l’Allemagne sur un certain nombre de sujets, dont la gestion du Brexit, la politique énergétique, le changement climatique et les négociations commerciales avec les États-Unis, avait alors informé le journal The New York Times.

Début février, le quotidien allemand Handelsblatt a annoncé qu'Angela Merkel avait démenti d’éventuelles dissensions avec le Président Macron malgré l'annulation de sa visite à la Conférence sur la sécurité de Munich. Or la participation conjointe d'Emmanuel Macron et Angela Merkel avait été présentée comme l'un des moments forts de cette conférence. 

Le refroidissement des relations franco-allemandes avait été remarqué par le Süddeutsche Zeitung qui avait estimé que celui-ci était dû au projet de gazoduc Nord Stream 2. Toutefois, Angela Merkel a affirmé que les pays membres de l'Union européenne étaient arrivés «à un accord qui a été possible grâce à la collaboration étroite entre l'Allemagne et la France».

Lire aussi:

Voici pourquoi il vaut mieux poser votre smartphone l'écran vers le bas
Arrêtés en possession d’armes, deux agents de la DGSE mis en examen à Paris pour un projet de meurtre
Défense russe: al-Nosra a tenté de percer des positions syriennes, des pertes parmi les militaires
Tags:
conflit, relations, Emmanuel Macron, Angela Merkel, France, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook