International
URL courte
10450
S'abonner

Les paiements en monnaies nationales entre les pays des BRICS est un objectif prioritaire mais il faut du temps pour l’atteindre, a déclaré à Sputnik le chef de la section des BRICS au ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Kalouguine.

La mise en place des paiements en monnaies nationales au sein des BRICS est un objectif prioritaire bien qu’il ne soit pas atteint dès demain, estime le chef de la section des BRICS au ministère russe des Affaires étrangères Mikhaïl Kalouguine.

«Ceci [les paiements en monnaies nationales, ndlr] est une question très importante. Les dirigeants des cinq pays l’abordent régulièrement au cours des sommets. Nos banques centrales étudient la possibilité de tels paiements, des mécanismes. Il va de soi qu’au début il sera question d’un format bilatéral, entre la Russie et l’Inde par exemple. Il faut du temps pour que le dialogue soit à cinq… C’est un objectif prioritaire mais je tiens à répéter qu’il faut l’aborder graduellement, en avançant pas à pas», a-t-il révélé en marge de la conférence Doing Business with BRICS à Washington.

Mikhaïl Kalouguine a indiqué que les paiements en monnaies nationales étaient un bon instrument, mais qu’il fallait des années pour passer des paroles aux actes.

«Nous allons nous diriger pas à pas vers cet objectif. Des consultations sont en cours. Mais personne ne veut créer des mécanismes déclaratifs artificiels qui ne fonctionnent pas. Je n’exclus pas que dans cinq ou dix ans les paiements en monnaies nationales puissent augmenter, même substantiellement, dans les échanges entre les pays des BRICS», a-t-il souligné.

Lire aussi:

La vidéo d’un homme poussant une femme dans les escaliers du métro parisien suscite une controverse
Le FSB russe arrête deux hommes soupçonnés de préparer un coup d’État en Biélorussie
En continu: Prague annonce l'expulsion de 18 diplomates russes
L’ex-Monsieur Brexit inquiet d’une sortie française de l’UE
Tags:
mécanisme, priorité, monnaie nationale, paiement, BRICS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook