International
URL courte
8915
S'abonner

Plusieurs cas de brucellose canine, une maladie capable de passer des animaux aux humains, ont été enregistrés dans l’Iowa, ont annoncé les autorités. Chez l’homme, elle peut ressembler à une simple fièvre, mais les complications en sont particulièrement dangereuses.

L’Iowa a enregistré plusieurs cas de brucellose canine, qui peut être transmise de l’animal à l’homme, a indiqué Associated Press, citant les autorités de l’État.

La maladie a été diagnostiquée après que plusieurs propriétaires ont amené des animaux issus d'un refuge pour chiens du comté de Marion, a confirmé le vétérinaire d’État Jeff Kaisand.

Le département de l'Agriculture et de l'Intendance des terres de l'Iowa a déclaré avoir averti les personnes possédant les chiens exposés. Les animaux et les installations concernés ont été mis en quarantaine pendant les tests.

Selon l’administration de l’État, la menace pour la plupart des propriétaires d’animaux est tout de même très faible. Les éleveurs de chiens, le personnel vétérinaire et quiconque est en contact avec du sang, des tissus et des fluides lors d’une mise bas, peuvent courir un risque plus élevé.

Les symptômes de la maladie chez un chien incluent la stérilité, les avortements spontanés et la mise à bas de chiots mort-nés, précise le département de la Santé de l’Iowa. Les responsables de la santé publique ont précisé que les signes distinctifs de la brucellose chez l'homme étaient la présence de fièvre, de suées, de maux de tête, des douleurs articulaires et une faiblesse.

Les jeunes enfants et les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement exposés aux complications. L’Université d’État de l’Iowa a par exemple indiqué que la maladie pouvait entraîner une fausse couche ou un accouchement prématuré chez la femme.

La brucellose canine est chronique et n'a apparemment pas de traitement curatif, a déclaré au Washington Post Edward Dubovi, professeur de virologie à l'Université de médecine vétérinaire de l'Université Cornell.

Il existe en plus une difficulté de diagnostic: les chiens infectés peuvent sembler en bonne santé –en particulier s'ils ont récemment été traités aux antibiotiques– et risquent ensuite de produire un résultat négatif à la maladie lors du test, a signalé ScienceAlert.

Lire aussi:

Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
La France renforcera temporairement sa présence militaire en Méditerranée orientale, déclare Macron
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
Tags:
Iowa, États-Unis, vétérinaires, menace, santé, organisme humain, maladies, chiens
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook