International
URL courte
5623
S'abonner

Le chasseur américain qui s’est crashé le 16 mai sur le toit d’un bâtiment en Californie transportait à son bord des munitions réelles, relate la chaîne américaine ABC, citant un responsable de la Défense. Après le crash, l'armement a été sécurisé et sera éliminé, a-t-il affirmé.

L’avion de chasse F-16, qui s’est écrasé le 16 mai sur un entrepôt près d’une base militaire en Californie, était armé de munitions réelles «destinées à la mission d’alerte du NORAD (Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord)», a rapporté la chaîne de télévision américaine ABC citant un responsable anonyme au sein du département de la Défense.

La mission d'alerte du NORAD est chargée de protéger le ciel du pays depuis les attentats du 11 septembre 2001.

«L'avion d'alerte du NORAD volait avec une configuration d'armement standard conformément à ses engagements dans le cadre de l'opération Noble Eagle», a déclaré le responsable de la Défense. Il s’est gardé de divulguer le type de munitions, tout en indiquant qu’elles ont «été sécurisées et seront éliminées».

Lors du crash du F-16, le pilote est parvenu à s'éjecter avant l’impact et s'est posé dans un champ à proximité des lieux de l'accident. Aucun mort n’a été signalé, mais 12 personnes qui travaillaient dans le bâtiment sur lequel est tombé l’avion ont été hospitalisées pour des blessures mineures.

Lire aussi:

Marine Le Pen dévoile le nom de son ministre de la Justice en cas de victoire en 2022
Un jeune homme tué à coups de couteau et de tesson de bouteille dans le métro de Lyon
Le nombre journalier de cas de Covid-19 en baisse en France mais toujours au-dessus de 10.000
Tags:
munitions, crash d'avion, chasse, F-16 Fighting Falcon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook