Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Téhéran dit ne pas vouloir de guerre avec Washington

    © Sputnik . Sergey Mamontov
    International
    URL courte
    11211

    Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, s'est dit convaincu dans un entretien avec l’IRNA qu'il n'y aura pas de guerre entre les États-Unis et son pays, Téhéran ne la souhaitant pas.

    Dans une interview accordée à l’agence de presse IRNA, le ministre iranien des Affaires étrangères est revenu sur une éventuelle guerre opposant Téhéran et Washington.

    «Nous sommes convaincus qu’il n’y aura pas de guerre, car nous ne voulons pas de guerre, et personne ne se fait d’idées ni d’illusions sur sa capacité à s’opposer à l’Iran dans la région», a souligné M.Zarif.

    Plus tôt, Donald Trump avait déclaré au secrétaire américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, qu'il ne souhaitait pas de guerre avec l'Iran.

    La veille, deux destroyers américains équipés de missiles guidés étaient entrés dans le golfe Persique, «en réaction à des indications sur une amélioration des préparatifs des Iraniens pour mener des opérations offensives contre les forces américaines et nos intérêts», selon le Pentagone.

    En outre, un navire d’assaut amphibie Kearsarge sur lequel peuvent être déployés de 20 à 30 avions et hélicoptères dont des chasseurs de cinquième génération F-35B est déjà déployé au large des Émirats arabes unis, à l’entrée du Golfe. Le groupe aéronaval du porte-avions Abraham Lincoln de classe Nimitz est déployé au large d’Oman.

    Les tensions entre Washington et Téhéran se sont accrues depuis l'annonce par Donald Trump, en mai dernier, du retrait des États-Unis de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien et le rétablissement progressif des sanctions économiques visant l'Iran.

    Lire aussi:

    Un Boeing de Kuwait Airways emboutit une passerelle dans l’aéroport de Nice (vidéo)
    Deux Eurofighter de l'armée allemande entrent en collision, un pilote tué (vidéos)
    «Je m’en fous des Européens», lance Trump
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik