Ecoutez Radio Sputnik
    Idlib,un soldat syrien

    Un député syrien: «les terroristes cherchent à transférer la bataille de la Syrie à l’Onu»

    © Sputnik . Ilya Pitalev
    International
    URL courte
    10194

    Les terroristes du Front al-Nosra* préparent une provocation dans le gouvernorat syrien d’Idlib pour accuser les forces aérospatiales de Russie et les troupes syriennes d’attaques chimiques contre les civils, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Un député syrien commente la situation pour Sputnik.

    Des groupes terroristes perpètrent des attaques chimiques contre la population civile juste alors que l'armée syrienne mène une offensive réussie contre les positions des radicaux armés, a indiqué à Sputnik Muhannad el-Haj, membre de la Commission de la sécurité nationale au parlement syrien.

    «Des groupes terroristes recouraient à des attaques chimiques à Douma, à Khan Cheikhoun, à Alep et à Hama quand l'armée syrienne remportait des victoires sur des radicaux. Je tiens à rappeler que conjointement avec l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et des spécialistes russes, le gouvernement syrien a liquidé ses armes chimiques», a déclaré le parlementaire.

    Selon ce dernier, même si l'armée syrienne avait une quelconque arme chimique, elle n'en aurait pas besoin, car même sans cela, son infanterie libère les territoires du pays des terroristes. Par ailleurs, a poursuivi M.el-Haj, le gouvernement syrien ne nuira pas à ses propres citoyens et à son image, car c'est illogique.

    «L'armée syrienne cherche à libérer au plus vite les citoyens des terroristes qui ne cessent de fomenter des provocations et des explosions dans des quartiers résidentiels même pendant le Ramadan, tuant des innocents. Obligée de défendre les vies des citoyens, l'armée n'a pas tardé à répondre. Le Front al-Nosra* a essuyé de lourdes pertes et veut maintenant organiser une provocation à l'arme chimique. Par cela, les terroristes cherchent à transférer la bataille de la Syrie à l'Onu. C'est une tentative d'arrêter l'actuelle opération de l'armée syrienne dans le nord du gouvernorat de Hama et à Idlib», a conclu Muhannad el-Haj.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La Russie évacue du Venezuela ses spécialistes qui entretenaient du matériel technique
    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une nouvelle tentative de coup d’État déjouée au Venezuela
    Tags:
    libération, offensive, explosion, quartiers résidentiels, civils, attaque chimique, provocation, terrorisme, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, ONU, OIAC, gouvernement syrien, Assemblée du peuple syrien (parlement), Sputnik, Front al-Nosra, Muhannad el-Haj, Khan Cheikhoun, Alep, Hama, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik