Ecoutez Radio Sputnik
    Festival de Cannes 2019 (Image d'illustration)

    Des activistes féministes «envahissent» les marches du Palais des Festivals de Cannes (images)

    © REUTERS / Regis Duvignau
    International
    URL courte
    10912
    S'abonner

    Des militantes féministes et des anonymes ont monté les marches du Palais des festivals le 18 mai en vue d’assister à la présentation du documentaire «Que sea ley» (Une loi, vite !), consacré au combat des Argentines pour obtenir le droit à l’avortement.

    Une mobilisation pour défendre l'avortement rassemblant personnalités du septième art et anonymes a eu lieu le 18 mai après-midi au Festival de Cannes, où a été présenté un documentaire sur l'élan brisé des Argentines en 2018 réclamant le droit à l'IVG.

    L'équipe du film de Juan Solanas et des militantes des droits des femmes ont gravi les marches du Palais des festivals, un foulard vert à la main, l'emblème de la lutte pour la légalisation de l'avortement qui a embrasé l'Argentine en 2018.

    Elles ont également brandi une banderole en espagnol réclamant le droit à l'avortement «sûr et gratuit». Une de ces manifestantes était entièrement parée de vert, avec une robe sur laquelle était brodé «Légalisation. Avortement».

    Le cinéaste Pedro Almodovar et l'actrice Penelope Cruz ont également apporté leur soutien au mouvement, arborant le fameux foulard vert, quelques heures avant cette mobilisation, selon des photos publiées par Le Planning familial et la Fondation des femmes sur les réseaux sociaux.

    Pour son film «Que sea ley» (Une loi, vite!), l'Argentin Juan Solanas a parcouru pendant huit mois l'Argentine pour recueillir des témoignages dans les provinces les plus éloignées de la capitale.

    Les mobilisations féministes dans les rues de Buenos Aires ont pris en 2017 et 2018 une ampleur inédite, avec comme apogée les rassemblements devant le Parlement, pendant l'examen du projet de loi par les deux chambres. Au final, il a été adopté par la Chambre des députés, mais rejeté par le Sénat.

    Tags:
    72e festival international du film de Cannes, Argentine, avortement, Cannes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik