International
URL courte
8333
S'abonner

La société pétrolière américaine ExxonMobil, qui a procédé à l’évacuation de son personnel étranger en deux étapes, vendredi et samedi matin, de son site irakien de West Qurna 1, a été critiquée par le gouvernement irakien qui a qualifié cette procédure d’«injustifiée et inacceptable».

L'évacuation du personnel étranger du géant pétrolier américain ExxonMobil de son site irakien a été critiquée le 19 mai par Bagdad, fait savoir le site du ministère du pétrole d'Irak, en se référant aux propos du ministre, Thamer Ghadhbane.

Ainsi, selon lui, les entreprises pétrolières travaillent dans des provinces sécurisées et socialement stables. Le ministre a précisé que l'évacuation temporaire et volontaire du personnel d'ExxonMobil n'avait rien de commun avec la situation dans le domaine de la sécurité sur les gisements pétroliers dans le sud de l'Irak.

«L'évacuation décidée par une compagnie liée à l'Irak par un contrat à long terme pour développer le champ de West Qurna est injustifiée et inacceptable», selon M.Ghadhbane, cité par l'AFP.

D'après les données du ministère, la décision de l'entreprise a été fondée sur des messages incorrects concernant la situation en Irak.

Thamer Ghadhbane a annoncé qu'il avait adressé une lettre aux dirigeants d'ExxonMobil en leur demandant d'expliquer la situation et en leur proposant une réunion pour discuter de l'évacuation du personnel de l'entreprise, ainsi que des plans pour l'élaboration de projets dans le sud de l'Irak.

Lire aussi:

Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
Un grand requin blanc surgit devant un bateau de pêcheurs, le capitaine «choqué» – vidéo
Ce métal sept fois plus cher que l’or est menacé par les voitures électriques
«Je reconnais ma faute»: ce golden retriever fait le coupable devant sa propriétaire
Tags:
économie, politique, évacuation, production, pétrole, États-Unis, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook