Ecoutez Radio Sputnik
    Iran

    Le ministre iranien des Affaires étrangères rétorque à la menace de Trump de «fin officielle de l'Iran»

    © AFP 2019 BEHROUZ MEHRI
    International
    URL courte
    12591

    Suite à une menace lancée par Donald Trump sur son compte Twitter contre l’Iran qui finira, selon lui, mal s’il «veut se battre», le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a rétorqué que tandis que les «agresseurs sont partis», «les Iraniens sont restés debout».

    Le tweet de Donald Trump où il a menacé l'Iran de destruction en cas d'attaque contre les intérêts américains n'est pas passé inaperçu du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif qui a répondu aux menaces du Président états-unien à l'encontre de l'Iran en les qualifiant de «railleries génocidaires».

    ​«Donald Trump espère atteindre ce que Alexandre le Grand, Gengis Khan et les autres agresseurs ont failli à faire. Les Iraniens sont restés debout pendant des millénaires alors que leurs agresseurs sont tous partis. Terrorisme économique et railleries génocidaires ne mettront pas fin à l'Iran. Ne jamais menacer un Iranien. Essayez le respect, cela marche», a écrit Mohammad Javad Zarif sur Twitter.

    Auparavant, Donald Trump avait écrit sur son compte Twitter que si l'Iran voulait se battre, «ce sera la fin officielle de l'Iran».

    ​«Si l'Iran veut se battre, ce sera la fin officielle de l'Iran. Plus jamais de menaces à l'encontre des États-Unis», a lancé le Président américain sur Twitter.

    Les tensions entre Washington et Téhéran se sont exacerbées, alors que les États-Unis ont annoncé le déploiement dans le Golfe du porte-avions Abraham Lincoln et de bombardiers B-52, invoquant des «menaces» de la part de l'Iran.

    Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a cependant minimisé samedi 18 mai la possibilité d'une nouvelle guerre dans la région. À l'issue d'une visite en Chine, le chef de la diplomatie s'est dit «certain […] qu'il n'y aurait pas de guerre puisque nous ne souhaitons pas de conflit et puisque personne ne se fait d'illusion quant à sa capacité à affronter l'Iran dans la région», a rapporté l'agence officielle Irna.

    Tags:
    agresseur, attaque, menace, Mohammad Javad Zarif, Donald Trump, Piran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik